Mondial 2018: Vladimir Poutine instaure des restrictions aux futures manifestations

FOOTBALL Poutine et les libertés des citoyens, une longue histoire d’amour…

avec AFP

— 

Le président russe, Vladimir Poutine à Moscou le 21 septembre 2016.
Le président russe, Vladimir Poutine à Moscou le 21 septembre 2016. — Ivan Sekretarev / POOL / AFP

La nouvelle n’a rien de surprenant, on s’y est presque habitué à vrai dire, et c’est peut-être ça le pire… Comme il l’avait fait avant lesJO de Sotchi en 2014, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret introduisant des restrictions sur les manifestations en marge de la Coupe des confédérations et du Mondial 2018 de football.

Des lieux approuvés par les autorités

Le texte, rendu public mercredi sur le portail internet gouvernemental, précise que les manifestations pourront se tenir dans les régions des villes hôtes uniquement à des endroits et à des moments approuvés par les autorités. Cette mesure sera en vigueur entre le 1er et le 12 juin 2017 pour la Coupe des confédérations et entre le 25 mai et le 25 juillet 2018 pour la Coupe du monde.

Le principal opposant au Kremlin,Alexeï Navalny, qui a appelé à une grande manifestation le 12 juillet dans tout le pays, a d’ores et déjà annoncé que ce décret n’allait pas empêcher ses partisans de descendre dans les rues. « Les droits des citoyens russes garantis par la Constitution ne peuvent être retirés ou amendés par décret présidentiel », a-t-il écrit sur Twitter. Ça annonce la couleur.