La FIFA a enregistré 347 millions d'euros de pertes en 2016 (mais ça va, il y a de la marge)

FOOTBALL La Fifa a enregistré sur l'année 2016 des pertes record de 347 millions d'euros...

W.P., avec AFP

— 

Fifa (Illustration)
Fifa (Illustration) — FABRICE COFFRINI / AFP

Voilà des chiffres qui ne feront sans doute pas plaisir à Gianni Infantino. La Fifa a enregistré sur l’année 2016 des pertes record de 347 millions, dues selon elle à l’adoption d’une nouvelle norme comptable ainsi qu’aux « enquêtes judiciaires en cours » et à certains « investissements inconsidérés » de l’ancienne direction.

Les « investissements inconsidérés » cités dans le rapport financier annuel de la Fifa, publié vendredi, sont le « Musée du Football mondial de la Fifa et l’hôtel Ascot » à Zurich où l’institution a son siège.

La Coupe du Monde 2018 devrait regonfler les caisses

« En 2016, la Fifa a également dû faire face à plusieurs dépenses imprévues, à savoir les frais de justice en lien avec les enquêtes en cours des autorités suisses et américaines » ainsi que « les frais d’organisation du Congrès électif extraordinaire de février 2016 » qui a vu l’Italo-Suisse Gianni Infantino succéder à Joseph Blatter.

La Fifa a en conséquence dû puiser dans ses réserves. Celles-ci ont chuté de 1,4 milliard de dollars en 2015 à 1,04 milliard en 2016, et pourraient se réduire à 605 millions de dollars à la fin de l’année 2017.

L’instance affirme toutefois qu’elles « seront pleinement reconstituées au cours du cycle financier 2015-2018 » puisqu’il « est prévu que le niveau des réserves atteigne environ 1.655 millions de dollars à la fin dudit cycle, grâce à la livraison » du Mondial 2018.