Duel Noah-Wawrinka: Gros clash ou gentil chambrage entre les deux hommes? A vous de juger sur pièce

TENNIS Ça fait un bail qu’on n’avait pas vu un aussi bel échange au tennis…

Aymeric Le Gall

— 

Stan Wawrinka lors de son match contre Andy Murray à Roland-Garros, le 3 juin 2016.
Stan Wawrinka lors de son match contre Andy Murray à Roland-Garros, le 3 juin 2016. — Alastair Grant/AP/SIPA
  • Yannick Noah a adressé un message un brin taquin à l'attention de Stan Wawrinka
  • Le Suisse a employé le même ton, en pire, pour répondre au capitaine de l'équipe de France
  • La question est de savoir si c'est un échange amical ou un vrai clash des familles auquel on assiste. On vous laisse seuls juges

Popopohhh, alerte au clash dans le monde du tennis ! Enfin… C'est l'impression que ça donne en tous cas. Depuis quelques jours, un sacré duel est en train de se mettre en place entre Yannick Noah d’un côté du ring, et Stan Wawrinka de l’autre. Mais rendons à César ce qui est à César : c’est bien le capitaine de l’équipe de France qui a lancé les hostilités à l’encontre du Suisse, lors d’une interview accordée à We Are tennis.

Interrogé sur les liens de plus en plus distants entre les joueurs du circuit pro et le public, Noah a répondu en prenant Stan Wawrinka comme -mauvais- exemple des conduites à ne pas avoir sur un court. Extrait.

« Lui, il faudrait qu’il se détende un peu, s’est d’abord chauffé Noah avant de sortir l’artillerie lourde. Il y a quelques années, quand il a gagné d’ailleurs, j’ai eu un petit espoir quand il est arrivé avec son short pourri, son short dégueulasse. On aurait dit qu’il allait à la plage, il manquait juste le masque et le tuba, sinon c’était vraiment parfait. Mais pas du tout, c’était tristoune. »

Histoire de conclure sur une note un peu sympa, Noah a donné un conseil au Suisse. Grand seigneur. « Stan, il faut vraiment que tu fasses un effort. Rapproche-toi de ton public. Un peu de générosité, mec. »

Le berger, la bergère, tout ça tout ça

Gentiment piqué au vif, le Suisse a répondu en adoptant la même stratégie, toujours sur We Are Tennis. « Bon, c’est Yannick, hein, on a l’habitude de l’entendre parler, il aime bien donner son avis, juger. Après, on l’aime beaucoup, ça c’est clair. Bon voilà, c’est clair qu’actuellement nous on ne fait pas la chenille. Si t’as envie de m’apprendre à faire la chenille, je veux bien, je suis partant. On n’enlève pas non plus nos chaussures sur le terrain. Ça a été un grand joueur, un grand chanteur aussi… J’adore tes chansons donc n’hésite pas à m’envoyer un CD si t’as envie. Et voilà… Après, faut le laisser parler. »

Certains pensent que cette joute verbale n’est que pure vanne entre les deux personnalités du tennis, voire un coup monté de toute pièce par BNP Paribas, partenaire du site We Are Tennis. Toujours est-il que ça nous a bien fait marrer.