Vendée Globe: Thomson revient à 40 milles... Ce sprint final est dingue... Le journal de la course

VOILE Ca se fritte à tous les étages sur cette fin de Vendée Globe...

W.P.

— 

Alex Thomson est deuxième derrière Armel Le Cléac'h
Alex Thomson est deuxième derrière Armel Le Cléac'h — Marine Nationale / NEFERTITI VENDEE GLOBE / AFP

Bon, on ne va pas se mentir. L’aventure est mise entre parenthèses au profit de la compétition pure et dure à environ 24 heures de l’arrivée du duo Armel Le Cléac’h et Alex Thomson aux Sables d’Olonne. Il faut dire que le suspense est insoutenable. A 380 milles du drapeau à damiers, le Gallois pointait à seulement 40 milles du leader du Vendée Globe qui devra serrer les dents jusqu’au bout du bout du bout.

Pour ne pas se faire surprendre par Hugo Boss, Banque Populaire VIII devra bien négocier son dernier changement de cap, direction le Sud-est et la Bretagne. Si Thomson négocie mieux ce virage, il pourrait rapidement refaire son retard tout relatif et bénéficier de vents à une vingtaine de nœuds. En revanche, si Le Cléac’h réussit à manœuvrer tout aussi bien que son dauphin, il filera vers la victoire. Bref, tout se jouera aujourd’hui.

La Marine nationale survole les deux leaders

Dans le ciel, ça va un peu plus vite. La Marine nationale a de nouveau survolé le Cléac’h et Thomson à bord d’un Falcon 50 qui vole visiblement à un peu plus d’une dizaine de nœuds (ceci est une boutade). L’information de la vidéo c’est que l’arrivée du Vendée Globe est prévue pour demain dans la matinée.

La grande bataille pour la quatrième place continue 

Entre le duo de tête et Jean-Pierre Dick, le podium n’échappera pas à Jérémie Beyou. Par contre, pour la quatrième place, la bataille fait rage. Le skipper sur Saint-Michel Virbac contourne les Açores par l’Ouest pour attraper une dépression qui le pousserait vers la zone d’arrivée, ce qui devrait profiter à ses poursuivants, Yann Eliès et Jean Le Cam, qui pourraient bien le dépasser dans la journée.