Dopage: Boycotter la Russie? Le Royaume-Uni est totalement pour

POLEMIQUE Le Comité olympique britannique n'exclut pas de soutenir toute instanc qui souhaiterait boycotter des compétitions en Russie...

W.P., avec AFP
— 
Le dopage dans le sport
Le dopage dans le sport — Jonathan Renaud de la Faverie, Aude Genet AFP Vidéographie

La Russie du sport contre le reste du monde, épisode 172. Le Comité olympique britannique (BOA) s’est dit lundi prêt à soutenir les instances sportives et les athlètes qui décideraient de boycotter des compétitions organisées en Russie en réaction au scandale de dopage d’Etat mis en lumière par le rapport McLaren, a annoncé nouveau président Sir Hugh Robertson.

« Nous soutiendrions entièrement toute instance sportive ou athlète qui adopterait cette position », a affirmé à la BBC l’ancien ministre britannique des Sports.

La championne de skeleton Lizzie Yarnold, notamment, avait dit en octobre à la BBC envisager boycotter les Mondiaux-2017, du 13 au 26 février à Sotchi, où elle avait décroché le titre olympique en 2014.

La Lettonie avait déjà envisagé de telles mesures

Les Britanniques ne sont pas les premiers à considérer un boycott de l’événement. La Fédération lettone de skeleton a annoncé dimanche sa décision de ne pas y participer et les équipes américaines de bobsleigh et de skeleton se posent la question.

Le rapport final du juriste canadien Richard McLaren sur le dopage organisé des athlètes russes, dévoilé vendredi à Londres, est accablant, évoquant « de fortes preuves d’un dopage institutionnalisé entre 2011 et 2015 » concernant plus de 1000 sportifs et plus de 30 sports.