Dopage: Le CIO demande la réanalyse des échantillons russes des JO de Sotchi

JEUX OLYMPIQUES La version finale du rapport McLaren met en cause la Russie...

R.B. avec AFP
— 
Drapeaux du CIO (g) et de la Russie lors des JO de Sotchi, le 7 février 2014
Drapeaux du CIO (g) et de la Russie lors des JO de Sotchi, le 7 février 2014 — YURI KADOBNOV AFP

Les 254 échantillons urinaires de sportifs russes collectés durant les jeux Olympiques d'hiver de Sotchi en 2014 seront réanalysés, annonce vendredi le Comité international olympique (CIO), dans un communiqué.

Ces réanalyses sont demandées à la suite de la publication du rapport final du juriste canadien Richard McLaren qui dévoile «de fortes preuves d'un dopage institutionnalisé entre 2011 et 2015». Les 63 échantillons sanguins de sportifs russes collectés pendant Sotchi 2014 ont déjà été réanalysés et étaient tous négatifs, précise le CIO.

Le ministère russe des Sports a lui démenti l'existence d'un programme de dopage d'Etat. Dans son communiqué, il précise toutefois que la Russie «étudiera soigneusement» les conclusions du rapport McLaren afin d'avoir une «position constructive».