Vendée Globe: Tanguy de Lamotte va réparer son mat au Cap Vert... La fusée Thomson s'empare de la tête...

VOILE Cela fait déjà une semaine que les skippers sont partis...

R.B.
— 
Tanguy de Lamotte sur le Vendée Globe 2016.
Tanguy de Lamotte sur le Vendée Globe 2016. — LOIC VENANCE / AFP

On file plein Sud. Les leaders du Vendée Globe ont dépassé l’archipel du Cap-Vert et foncent désormais vers le célèbre Pot-au-Noir, zone climatique située de part et d’autre de l’Equateur. Evidemment, ça n’est pas de tout repos, comme en témoigne l’état du bateau de certains.

Comme prévu, Alex Thomson est leader

La fusée a pris la tête de la course. Lancé comme un dingue, le Gallois Alex Thomson (Hugo Boss) a pris les commandes de ce Vendée Globe dans la journée de samedi et continue de creuser l’écart. Le voilà avec plus de 25 milles marins d’avance sur le tandem Vincent Riou et Armel Le Cléac’h.

Le classement à 9h

1. Alex Thomson (Hugo Boss)

2. Vincent Riou (PRB) à 25,86 milles

3. Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) à 27,23 milles

4. Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) à 41,03 milles

5. Jérémie Beyou (Maître Coq) à 58,27 milles

Ouille, la tuile pour Tanguy de Lamotte

Alors ça, ça fait mal. Le skipper français a vu sa tête de mat se casser au nord du Cap-Vert samedi. « Je vais essayer de me débarrasser du bout de voile qu’il y a dans la quille et voir ce que je peux faire pour réparer », explique Tanguy de Lamotte, qui se dirige vers l’archipel pour réparer.

Shiraishi finira avec une voile en moins

Quand on est 22e, c’est déjà qu’on ne va pas bien vite. Mais si à moins de 10 % de la distance totale parcourue, on a déjà déchiré l’une de ses voiles, ça s’annonce encore plus compliqué. On souhaite un bon courage à Kojiro Shiraishi.

Voilà à quoi ressemble un petit-déjeuner sur le Vendée

Vous râlez sur la température de votre café ? Venez plutôt voir à quoi ressemble le petit-déjeuner des marins de la course. Merci Romain Attanasio.