JO 2016: Image forte à Rio... Elles tombent ensemble et s'entraident jusqu'à la ligne d'arrivée

Athlétisme Nikki Hamblin et Abbey D’Agostino ont chuté sur le 5.000m dames mais n'ont pas voulu abandonner...

W.P.

— 

Hamblin et D'Agostino
Hamblin et D'Agostino — Johannes EISELE / AFP

Gagner n’est pas le seul moyen de rester dans l’histoire des Jeux olympiques. Défendre les valeurs de ces derniers peut aussi permettre à un athlète de s’illustrer de fort belle manière. Nikki Hamblin et Abbey D’Agostino l’ont démontré au cours des qualifications du 5.000 mètres féminin, mardi, en terminant leur course main dans la main plutôt que d’abandonner.

Les deux femmes se sont remerciées à la fin de la course
Les deux femmes se sont remerciées à la fin de la course - PEDRO UGARTE / AFP

On rembobine. La deuxième série du 5.000 mètres bat son plein et la ligne d’arrivée n’est plus bien loin, quand soudain, la Néo-zélandaise Nikki Hamblin trébuche et chute devant l’Américaine Abbey D’Agostino, qui se retrouve, elle aussi, au tapis. La course est perdue pour les deux femmes. Hamblin hésite à repartir, mais D’Agostino lui ordonne presque de continuer. « Lève-toi, lève-toi ! On doit terminer, c’est les Jeux olympiques », lui dit l’Américaine, raconte Hamblin sur ESPN, avant d’ajouter : « elle m’a aidée en premier, donc je devais l’aider. »

Hamblin et D'Agostino
Hamblin et D'Agostino - Johannes EISELE / AFP

Car l’Américaine s’effondre quelques mètres après s’être relevée en raison d’une douleur encore trop vive. Voyant que D’Agostino ne réussit pas à se relever, la Néo-Zélandaise lui vient en aide, à son tour malgré les paroles de la jeune femme à terre (« ne m’attends pas »).

Hamblin et D'Agostino
Hamblin et D'Agostino - Johannes EISELE / AFP

Finalement, les deux coureuses héroïques en terminent en plus d’un quart d’heure et tombent dans les bras de l’autre. « Je n’oublierai jamais ce moment », a conclu Nikki Hamblin, tandis que l’Américaine D’Agostino quittait la piste sur un fauteuil roulant.

D'Agostino est repartie sur un fauteuil roulant
D'Agostino est repartie sur un fauteuil roulant - OLIVIER MORIN / AFP

L’histoire connaît même un happy-ending puisque les deux athlètes ont été repêchées, la chute ayant été provoquée par un facteur non-intentionnel. Ca valait le coup de terminer la course.