JO 2016: Quatre sportifs contrôlés positifs depuis le début des Jeux, dont un médaillé de Londres

DOPAGE Il s’agit d’une nageuse chinoise, une athlète bulgare, Adrian Zielinski, un haltérophile polonais médaillé à Londres et son frère…

A.Mag.

— 

Le dopage dans le sport
Le dopage dans le sport — Jonathan Renaud de la Faverie, Aude Genet AFP Vidéographie

Déjà quatre cas de dopage pendant ces jeux de Rio, marqués par la suspicion et les sous entendus. La nageuse chinoise Chen Xinyi, 4e de la finale du 100 m papillon dames, a été contrôlée positif à un produit masquant, l’hydrochlorothiazide. L’athlète de 18 ans a fait appel auprès du Comité international olympique (CIO).

>> A lire aussi : Un entraîneur Kenyan passe le test anti-dopage à la place d'un athlète, il est exclu des Jeux

Peu après, c’est la coureuse de 3.000 m steeple, la Bulgare Silvia Danekova qui a reconnu avoir été contrôlée positif à l’EPO. « Nous avons appris que mon quatrième test est positif. Le choc pour moi est incroyable », a indiqué à la télévision publique bulgare, BNT, la sportive de 33 ans. Elle a été temporairement exclue.

Deux frères haltérophiles polonais contrôlés positifs aux anabolisants

Adrian Zielinski, médaillé d’or à Londres en 2012, a été contrôlé positif à la nandrolone, un stéroïde anabolisant, totalement interdit. Il a immédiatement été exclu des Jeux. Son frère Tomasz, champion d’Europe en titre, lui aussi inscrit dans la catégorie des moins de 94 kg, également contrôlé positif, nie et affirme avoir été « piégé », dénonçant « une sorte de manipulation ».