Euro 2016: Pourquoi la première victoire albanaise est le vrai événement de la soirée

FOOTBALL Finalement, pour se régaler niveau foot ce dimanche, il valait sans doute mieux assister au rafraîchissant Albanie-Roumanie (1-0) au Parc OL...

Jérémy Laugier

— 

Andi Lila et les Albanais ont mérité leur première victoire dans une grande compétition internationale ce dimanche. Ils espèrent désormais finir parmi les meilleurs troisièmes de l'Euro.
Andi Lila et les Albanais ont mérité leur première victoire dans une grande compétition internationale ce dimanche. Ils espèrent désormais finir parmi les meilleurs troisièmes de l'Euro. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

A Lyon,

On ne va pas se mentir, cette rencontre Albanie-Roumanie avait tout du cadeau rêvé pour les (nombreux) détracteurs du passage de l’Euro de 16 à 24 équipes. Comment pouvait-on envisager un seul instant se régaler dans un match entre les 22e et 42e équipes du classement FIFA ? Et ce surtout quand les Bleus allaient dans le même temps forcément nous régaler pour préserver leur première place dans ce groupe A. Finalement, avec la victoire albanaise (1-0) pouvant lui ouvrir les portes des 8es de finale, les spectateurs du Parc OL ont été comblés ce dimanche pour trois raisons.

Le peuple albanais a mis une ambiance de dingue

Lyon est actuellement gâté en termes de sélections « improbables » renversant le Parc OL. Trois jours après le surprenant succès d’une Irlande du Nord « on fire » face à l’Ukraine (2-0), la superbe enceinte de Décines a vibré pour l’Albanie ce dimanche. Plus de 30.000 de ses supporters étaient en effet présents, et même plus que présents. Hymne scandé en chœur, drapeaux et couvre-chefs traditionnels en pagaille, les Albanais nous ont régalés dans un stade presque aussi rouge qu’Anfield.

Une première victoire historique dans une grande compétition

Mine de rien, le nouvel écrin de l’OL s’est déjà créé de sacrés souvenirs en seulement six mois. Le premier but et la première victoire (1-0) de l’histoire de l’Albanie dans une grande compétition internationale a d’ores et déjà une place de choix dans cette boîte à souvenirs. Ce but d’Armando Sadiku a même inspiré les meilleurs trolls de Twitter.

Enfin du jeu et de la spontanéité des deux côtés

OK, il n’y a eu qu’un but ce dimanche. Mais le jeu a souvent été totalement décousu et fou [16 tentatives à 14 pour les Roumains], comme on pouvait l’espérer pour un ultime match de poules entre deux équipes ayant besoin d’un succès. Entre une volée pleine de spontanéité du Roumain Stancu, une aile de pigeon inspirée de Lenjani au cœur d’un redoublement de passes à la sauce Barça, un Migjen Basha à l’activité digne d’un Mascherano et une mine surpuissante de Florin Andone sur la transversale, cette rencontre en a surpris plus d’un.

Pour une rare fois jusque-là dans cet Euro, Albanais et Roumains nous ont évité le scénario de l’opposition de style entre une équipe qui confisque le ballon sans grande inspiration et une autre ne pensant quasiment qu’à défendre. C’est sans doute leur plus grande victoire de la soirée.