Karim Benzema lors de son interview accordée au journal Marca.
Karim Benzema lors de son interview accordée au journal Marca. — RAFA CASAL/MARCA/SIPA

FOOTBALL

Deschamps et le racisme: «Benzema n'était ni haineux, ni rancunier», assure son intervieweur

Pablo Polo, journaliste à Marca, est celui qui a interrogé l’attaquant français après la finale de C1…

C’est la star du jour par procuration. Pablo Polo, est le journaliste qui a réalisé l’interview dans laquelle Karim Benzema estime que Didier Deschamps« a cédé à la pression d’une partie raciste de la France » en ne le retenant pas pour l’Euro 2016. Notre confrère du journal espagnol Marca s’est réveillé un peu surpris du tapage médiatique autour d’une déclaration qui ne reflète pas vraiment l’état d’esprit de l’attaquant madrilène lors de cet entretien d’une grosse vingtaine minutes, effectué dans une petite salle de l’aéroport de Bron, près de Lyon. C’est le moment d’ajouter qu’elle s’est tenue en Français, pour évacuer de la table le trop entendu « mes propos ont été déformés ». Et que le journaliste est bilingue.

« On s’était mis d’accord depuis quelques jours pour une interview de bilan qu’on fait régulièrement tous les deux depuis qu’il joue au Real Madrid. On a commencé par parler de son année au club, puis je lui ai demandé s’il comptait regarder l’Euro. De là, la conversation a dévié sur l’équipe de France » Et la fameuse déclaration chocqui excite toute la classe politique ce matin. « Sur le coup, je ne me suis pas rendu compte de la répercussion qu’elle allait avoir. J’ai senti que l’interview était intéressante, la plus intéressante que j’ai pu faire avec Karim, mais ce n’est qu’en réécoutant la bande que j’ai senti qu’il n’avait jamais dit un truc aussi fort depuis qu’il a été écarté de l’Euro ».

Le titre de l’interview est tout trouvé, évidemment, mais Pablo Polo insiste sur la teneur globale des propos de Benzema,bien plus pondérés que l’extrait qui en a été retenu. « Il m’a parlé du fond du cœur, et il était très souriant, positif, même. Il dit plusieurs fois qu’il espère revêtir le maillot de l’équipe de France rapidement et qu’il est derrière les Bleus. Je ne l’ai pas du tout senti rancunier ou haineux ». De même, et ce sera sa dernière précision, Polo explique que la photo de Une du quotidien Marca où l’on voit Benzema pointer sa médaille de vainqueur de la C1 comme s’il voulait dire « Regardez ce que vous perdez en France » correspond à une demande du photographe qui l’accompagnait, et non à une posture volontaire du Français. Bref, que cette interview mérite une lecture plus attentive que celle qu’on lui accorde.