Portugal: Un ancien club de Mourinho utilisé par la mafia russe pour blanchir de l'argent

FOOTBALL Le club de Leiria (3e division portugaise) servait de paravent à un réseau venu de l'Est...  

J.L. avec AFP

— 

Le banc de l'Uniao Leiria en 2012
Le banc de l'Uniao Leiria en 2012 — Ricardo Graca/AP/SIPA

Un réseau mafieux russe soupçonné de blanchir de l'argent à travers le club de football de Leiria (3e div.) a été démantelé au Portugal, a annoncé mercredi l'organisation européenne de coordination policière Europol. «Composé essentiellement de citoyens russes», ce réseau actif depuis 2008 serait «une cellule d'un important groupe mafieux russe, directement responsable du blanchiment de plusieurs millions d'euros à travers de nombreux pays européens», a indiqué Europol dans un communiqué.

Mardi, 70 policiers portugais ont mené 22 perquisitions dans le pays, dont certaines dans les locaux du Benfica Lisbonne, du Sporting Portugal et de Braga, des clubs de première division portugaise qui ne sont pas directement visés par l'enquête. Trois dirigeants de la société de gestion du club, dont son président, l'ancien entraîneur et footballeur russe Alexandre Tolstikov, ont été arrêtés et seront présentés à un juge jeudi, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête.

Le ministère public a également mis en examen un quatrième suspect, le club lui-même et sa société de gestion, dans le cadre de cette enquête pour «corruption, blanchiment de capitaux et association criminelle». Brièvement entraîné par José Mourinho en 2001, Uniao Leiria avait passé plusieurs années en 1re division avant de terminer la saison 2011-2012 à la dernière place du championnat.

Le club du centre du Portugal avait alors fait faillite en raison de difficultés financières, qui avaient provoqué la démission de 13 joueurs protestant contre des retards de salaire. Administrativement relégué au niveau régional, le club est parvenu à remonter en 3e division en 2013 et a été racheté par M. Tolstikov en 2015.