Ce que « JPP » va changer

A. M. - ©2007 20 minutes

— 

Papin, première. Ce soir (19h), le Racing Club de Lens reçoit les Young Boys Berne, pour le 1er tour retour de la Coupe de l'UEFA (1-1 à l'aller). Trois jours dans l'Artois, trois entraînements : que va changer le nouvel entraîneur du Racing ?

? Une période d'évaluation Jean-Pierre Papin a prévenu : « Il faudra me laisser le temps de faire ma propre évaluation. » Pour préparer la rencontre face aux Suisses, il s'est appuyé sur Colbert Marlot et Jean-Pierre Lauricella. « Ils connaissent parfaitement les joueurs, c'est un atout », remarque l'ex-coach strasbourgeois qui a déjeuné avec Guy Roux lundi midi. « Il m'a donné quelques tuyaux sur Berne », confie l'ancien avant-centre de l'OM.

? Une parole enfin libérée Euphémisme : le dialogue entre Guy Roux et quelques cadres était difficile. Plus jeune, plus joueur, Jean-Pierre Papin sera proche de ses troupes. « Ma porte est ouverte, ils peuvent venir me parler », explique un « JPP » soucieux de « crever les abcès ».

? Quelle tactique ? En Alsace, le Ballon d'Or 1991 était un adepte du 4-4-2. Un schéma qu'il ne devrait cependant pas adopter ce soir : Pieroni n'est pas qualifié, et le Racing ne dispose que du seul Aruna comme attaquant de pointe. Eric Carrière sera également titulaire. Mais cela ne découle pas vraiment d'un choix du nouveau coach artésien : Kalou est blessé (tout comme Demont).