Tirage de l’Euro 2016 : Pourquoi on va encore vous servir la théorie du complot

FOOTBALL Le tirage de l’Euro, c’est samedi, et forcément, certains vont encore dire que c'est joué d'avance...

Antoine Maes

— 

Jérôme Valcke en décembre 2013 au Brésil lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2014.
Jérôme Valcke en décembre 2013 au Brésil lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2014. — NELSON ALMEIDA / AFP

Le rapport entre les Illuminati, les francs-maçons, les reptiliens et le tirage au sort de l’Euro 2016 ? Le terreau est idéal pour le développement des théories du complot en tout genre. La France a un groupe facile ? Une volonté des instances de faire aller loin le pays organisateur. Et puis c’est sûr, regarder ces photos floues du résultat postées sur Twitter AVANT la cérémonie… « Les rouages essentiels sont les mêmes, c’est une différence de degré, pas une différence de nature », explique Julien Giry, docteur en science politique et spécialiste du conspirationnisme.

La bague magnétisée de Sophia Loren

Ne riez pas, les exemples sont légion. En 1990, Sophia Loren fut accusé de porter une bague magnétisée permettant à l’Italie d’accueillir les USA, supposés faiblards, dans sa poule. En 2006, c’est l’inverse : les Italiens se retrouvent dans le groupe de la mort avec le Ghana, la République Tchèque et les Etats-Unis (devenus costauds entre-temps). Le coupable ? Lothar Matthäus, soupçonné d’avoir utilisé un ingénieux système de boules chaudes et de boules froides.

Vous y avez cru ? C’est normal, ou presque. « En règle générale, il y a un événement qui ouvre des opportunités dans lequel le complot peut s’instiller. En 2014, un des tireurs au sort à ouvert une boule plus bas que les autres, on ne la voyait pas à la télé. Ce petit moment d’incertitude, d’indécision, permet à ceux qui portent déjà les complots, qui sont déjà radicalisés et convaincus de dire « regardez ici il y a complot ». On a une preuve, ou du moins un indice de complot », reprend Julien Giry. Le résultat : cette fabuleuse vidéo conspirationniste, avec la BO de X-Files en fond sonore et un coupable idéal : Jérôme Valcke.

Dans ce cas précis, les ficelles sont assez grossières. Mais jouent sur les mêmes recettes que les théories éculées autour du 11 septembre ou des attentats de Paris. Julien Giry : « Il y a un discrédit général qui touche les institutions et les instances. L’Uefa, Blatter, Platini tout ça… Il y a tel degré de défiance que les individus mettent en place un propre système de régulation des enjeux. C’est beaucoup plus facile dire « tout est dû au complot », c’est rassurant, ça simplifie tout ».

Mais pourquoi on voit autant d’apprentis-Thierry Meyssan dès qu’il faut tirer quatre boules d’un saladier ? Parce que justement, ce n’est pas que du foot. « Je ne veux pas être désagréable, mais si c’était du curling, ça prendrait moins bien, s’amuse Julien Giry. Le foot c’est le sport n°1, ça brasse des millions, il y a des intérêts politiques, et même géostratégiques ». Et des gens qui le savent tellement bien qu’ils vont voir le foot comme une « porte d’entrée », pour « convaincre d’autres gens de les rejoindre sur des théories conspirationnistes beaucoup plus élaborées, plus politiques ». Et un jour, peut-être, vous le saurez, vous, qui a tué JFK.