Franck Ribéry va (de nouveau) attaquer le magazine «Closer» en justice

FOOTBALL Selon un article du magazine people paru cette semaine, le footballeur aurait été entendu dans une affaire de proxénétisme, ce que l'intéressé dément…

B.V.

— 

Franck Ribéry, le 11 juillet 2015, à Munich.
Franck Ribéry, le 11 juillet 2015, à Munich. — CHRISTOF STACHE / AFP

Franck Ribéry se défend. Selon un communiqué de presse publié ce vendredi et diffusé par RMC, le joueur du Bayern Munich aurait décidé de porter plainte contre Closer. En début de semaine, le magazine people a en effet assuré que Ribéry avait été entendu en tant que témoin par la Brigade de répression du proxénétisme (BRP) à propos de soirées organisées à Munich avec des escort girls, dont l’une était mineure au moment des faits.

« Closer colporte des rumeurs »

« Encore une fois, alors que Monsieur Ribéry est totalement étranger à une quelconque instruction judiciaire, le magazine Closer colporte des rumeurs et non des informations, explique le communiqué. Le magazine Closer poursuit, ainsi, son activité de dénigrement public, obligeant Monsieur Ribéry à réagir de nouveau par le biais de son conseil et réaffirmer sa totale extranéité à une quelconque information judiciaire et que, son image, sa dignité, sa réputation sont bafouées par un magazine créateur de scandales inexistants. »

En 2014 déjà, Franck Ribéry avait poursuivi le magazine en justice pour avoir évoqué l’existence supposée d’une sextape.