Attentats à Paris: Les joueurs allemands sont «fatigués et marqués, voire traumatisés»

FOOTBALL Les Allemands recoivent les Pays-Bas, mardi, dans un contexte forcément particulier...

N.C. avec AFP

— 

Des spectateurs se réfugient sur la pelouse après France-Allemagne, le 13 novembre 2015 au Stade de France.
Des spectateurs se réfugient sur la pelouse après France-Allemagne, le 13 novembre 2015 au Stade de France. — Michel Euler/AP/SIPA

Les Pays-Bas se rendent mardi à Hanovre affronter une équipe d'Allemagne encore marquée par son match traumatisant au stade de France vendredi également. Les joueurs allemands sont «fatigués et marqués, voire traumatisés», reconnaît l'attaquant néerlandais Klaas-Jan Huntelaar qui évolue en Bundesliga à Schalke 04. «Je suis toujours sans voix par rapport à ce qu'il s'est passé à Paris», a réagi sur Twitter le milieu de terrain allemand Bastian Schweinsteiger.

En raison de l'insécurité qui régnait dans Paris vendredi après le match et les différents attentats commis dans la capitale française et à Saint-Denis, à proximité de l'enceinte, les joueurs de la Mannschaft ont passé la nuit au stade, beaucoup ne fermant pas les yeux de la nuit. En matinée, leur hôtel avait en outre fait l'objet d'une alerte à la bombe.

Le groupe de joueurs a rejoint l'Allemagne samedi en fin de matinée. Et plutôt que de poursuivre leur stage de préparation à Hanovre, les joueurs ont été renvoyés chez eux jusqu'à lundi.

>> A lire aussi: Comment les Bleus et les Allemands ont passé la nuit après l'attaque du Stade de France

Si des interrogations ont surgi concernant la tenue de la rencontre de mardi à Hanovre, le match a bien été maintenu et se déroulera en présence de la chancelière Angela Merkel. «C'est une bonne chose de ne pas céder à la terreur, a affirmé le sélectionneur néerlandais Danny Blind. Nous aurions toutefois respecté une décision de ne pas jouer. Je peux très bien imaginer ce que ressentent les joueurs allemands».