VIDEO. Anelka l'assure, il n'a pas racheté le club belge du Royal Géants Athois

FOOTBALL L'ancien joueur du PSG est seulement président honorifique du club et assure ne pas avoir injecté d'argent dedans...

N.C. avec AFP

— 

Nicolas Anelka le 9 février 2015.
Nicolas Anelka le 9 février 2015. — AMINE/NEW PRESS/SIPA

L'ancien attaquant de l'équipe de France Nicolas Anelka, devenu président honorifique du Royal Géants Athois (4e division belge), a démenti vendredi auprès de l'AFP avoir racheté cette formation. Evoluant actuellement au Mumbai City FC (à Bombay, en Inde), Anelka a «démenti formellement» dans une vidéo avoir racheté le club belge, expliquant n'en être président qu'à titre «honorifique».

«J'ai été contacté par un fonds d'investissement, ou un groupe, ou une personne en particulier, appelez le comme vous voulez, cet été, explique le joueur de 36 ans. Cette personne était intéressée pour acheter un club. Cette même personne m'a nommé président à titre honorifique et m'a demandé de composer une équipe de jeunes joueurs français, belges et d'autres nationalités. Je l'ai fait, ce pour quoi vous m'avez aperçu sur les terrains. C'est tout et c'est très, très simple.»

«Les personnes de ce groupe, jusqu'à aujourd'hui, n'ont toujours pas respecté leurs engagements et n'ont toujours pas racheté le club», insiste l'ancien joueur de Chelsea et du PSG. En début de semaine, le quotidien Le Parisien avait publié une photo de Nicolas Anelka datée de Warcoing, en Belgique, le 18 juillet dernier, «au moment de la reprise de l'entraînement». Le journal y expliquait qu'Anelka avait racheté le club, sa licence, et épongé ses dettes, «moyennant un chèque estimé à 320.000 euros».