Biarritz s’impose 22 à 13 face au Stade Français

— 

En finale, le 20 mai à Cardiff, les Biarrots affronteront le vainqueur de l'autre demi-finale, entre les provinces irlandaises du Munster et du Leinster, dimanche à Dublin.
En finale, le 20 mai à Cardiff, les Biarrots affronteront le vainqueur de l'autre demi-finale, entre les provinces irlandaises du Munster et du Leinster, dimanche à Dublin. — Jean-Pierre Muller AFP
Biarritz persiste et signe. Les Biarrots se sont imposés 22 à 13 face au Stade Français, à Aguilera lors d'un sommet longtemps indécis de la 24e journée du Top 14 de rugby. Ils poursuivent ainsi leur renaissance de printemps sur la voie des demi-finales.

Les Parisiens, privés du bonus défensif, restent à deux points de la qualification en demi-finales. Des points qu'ils tenteront de prendre dans l'enceinte du Stade de France, à l'occasion de la venue de Perpignan lors de la prochaine journée.

Biarritz n'en est pas encore là. Même si le BO, sur la lancée de sa victoire à Perpignan revient dans le carré de tête: 4e à égalité de points avec l'USAP mais devançant les Catalans au différentiel de points particulier.

Le match


Cueilli a froid par un essai de Corleto sur interception puis une pénalité de Beauxis (0-10, 6e), le BO a frôlé le KO avant de se reprendre, par l'initiative offensive notamment, et d'être remis en selle par un essai de son N.10 argentin Bosch (10-10 à la pause).

La botte de Yachvili, auteur d'un sans-faute, et notamment d'un royal drop de 45 m et d'un but de 54 m, a progressivement creusé puis maintenu l'écart en 2e période, alors que le BO peinait à concrétiser de longues séquences en camp parisien.

Paris, dominateur en touche notamment, resta longtemps une menace (13-19, 67), mais se présentait sans doute trop diminué à Aguilera pour insuffler davantage d'ambition dans son jeu, et espérer une autre issue. Du moins en attendant des retrouvailles, de plus en plus vraisemblables, avec le BO début juin en une demi-finale 1er contre 4e