Open d'Australie: Tomas Berdych inflige à Rafael Nadal sa plus grosse fessée depuis 5 ans en Grand Chelem

TENNIS L'Espagnol Rafael Nadal a été sorti en trois sets secs par Tomas Berdych en quarts de finale de l'Open d'Australie mardi...

N.C. avec AFP

— 

Rafael Nadal a été balayé en trois sets par Tomas Berdych en quarts de finale de l'Open d'Australie, le 27 janvier 2015.
Rafael Nadal a été balayé en trois sets par Tomas Berdych en quarts de finale de l'Open d'Australie, le 27 janvier 2015. — PAUL CROCK / AFP

Toute série à une fin. Après dix-sept victoires de rang contre Tomas Berdych, Rafael Nadal s'est incliné contre le Tchèque, mardi, en quarts de finale de l'Open d'Australie. Après plus de huit ans de frustration, Berdych a martyrisé sa bête noire, le balayant en trois sets 6-2, 6-0, 7-6 (7/5). Il se mesurera en demi-finales à l'Ecossais Andy Murray (N.6) ou à l'Australien Nick Kyrgios.

Ce sera sa deuxième demi-finale d'affilée à Melbourne, la quatrième en Grand Chelem. Après ce succès d'ampleur sur le Majorquin, le Tchèque s'avance vers le dernier carré comme un épouvantail, lui qui n'a toujours pas laisser filer de set depuis le début du tournoi.

Plus lourde défaite pour Nadal depuis 2009

Sous les yeux interloqués des spectateurs de la Rod Laver Arena, le 7e joueur mondial a mis en pièces le jeu de Nadal, qui prend rarement pareille correction dans les tournois majeurs. La précédente défaite la plus lourde, c'était en 2009 à l'US Open en demi-finale contre l'Argentin Juan Martin del Potro (6-2, 6-2, 6-2). Le "Taureau de Manacor" avait aussi souffert au même stade à l'Open d'Australie en 2008 face au Français Jo-Wilfried Tsonga (6-2, 6-3, 6-2).

Berdych a eu tellement la main lourde qu'il s'est payé le luxe d'inscrire neuf jeux d'affilée entre la fin du premier set et le début du troisième. Un zéro pointé dans une manche, cela n'était arrivé que deux fois à Nadal en Grand Chelem, contre Roger Federer à Wimbledon en 2006 (finale) et face à Andy Roddick en 2004 à l'US Open (deuxième tour).

La quatrième occasion est la bonne

Alors, quand Nadal a de nouveau inscrit un jeu pour revenir à 1-1, il a eu droit à une ovation du public. Relâché et décomplexé, Berdych a survolé la rencontre jusque-là, Nadal retrouvant alors un peu du poil de la bête et un peu de son lift. Mais, son adversaire Tchèque, qui a récemment officialisé ses fiançailles avec le mannequin Ester Satorova, était déjà sur orbite.

Il se procurait deux balles de match à 6-5, sauvées par le Majorquin. Ce n'était que partie remise. Dans le tie-break, Berdych plaçait quelques accélérations en coup droit pour prendre le large (5-1). Nadal retardait l'échéance en revenant à 5-4 mais Berdych se procurait une troisième balle de match après un retour surpuissant en coup droit encore sauvé par l'Espagnol. Il ne ratait cependant pas sa quatrième occasion, bouclant la rencontre le point serré en direction de son coach, l'Espagnol Dani Vallverdu, qu'il avait embauché à l'intersaison pour franchir un cap.