OL: Le doublé d'Alexandre Lacazette à Nice «n'était pas un message» à Didier Deschamps

FOOTBALL L'attaquant lyonnais espère retrouver les Bleus...

Antoine Maes

— 

L'attaquant de l'OL Alexandre Lacazette à Nice, le 1er novembre 2014.
L'attaquant de l'OL Alexandre Lacazette à Nice, le 1er novembre 2014. — AFP PHOTO / VALERY HACHE

A cinq jours de l'annonce par Didier Deschamps de sa liste pour les matches contre l'Albanie et la Suède, l'attaquant de Lyon Alexandre Lacazette a inscrit deux buts samedi à Nice (3-1) et s'est ainsi rappelé au bon souvenir du sélectionneur, présent à l'Allianz Riviera. Avec déjà 10 buts en championnat, Lacazette semble cette fois incontournable alors qu'il n'était pas du dernier rassemblement bleu.

En l'absence d'Olivier Giroud blessé, Deschamps avait en effet privilégié le Marseillais André-Pierre Gignac dont le début de saison est aussi excellent. Le sélectionneur s'en était justifié, expliquant que Lacazette «avait presque un peu trop joué». Même si l'attaquant a disputé l'intégralité des douze rencontres de L1 de son équipe, l'OL n'a plus qu'un match par semaine depuis son élimination en barrage de l'Europa League fin août.

«A ce rythme, il aura forcément la récompense qu'il mérite»

Cet argument avait d'ailleurs engendré une supposée querelle entre le sélectionneur et l'entraîneur de l'OL, Hubert Fournier, qui s'en était montré surpris. Ravalant sa déception, le Lyonnais avait, dans la foulée, inscrit les trois buts de la victoire contre Lille à Gerland (3-0), le 5 octobre. Cette fois-ci, Lacazette a réussi un doublé alors que son équipe était menée 1-0 à l'Allianz Riviera. Il a porté ainsi son total à 10 buts rejoignant Gignac en tête du classement des buteurs avant OM-Lens, dimanche.

«La liste des Bleus tombe jeudi. A ce rythme, il aura forcément la récompense qu'il mérite», a estimé samedi Hubert Fournier, interrogé sur la performance de son avant-centre. «Il est important d'être en tête des buteurs car j'ai des ambitions et je veux aller plus loin. Ce n'était pas un message à Didier Deschamps. Si ça peut aider tant mieux. Je vais attendre la liste avec impatience, comme toujours», a de son côté confié le joueur.

Samedi, Fournier n'a pas hésité à lui confier à Nice, pour la première fois, le brassard de capitaine en l'absence de Maxime Gonalons, suspendu.« C'est un petit truc en plus, un peu exceptionnel car Max n'était pas là. Mais le fait de me l'avoir confié était un joli geste de l'entraîneur et de l'encadrement», conclut l'attaquant qui a prolongé en septembre son contrat jusqu'en juin 2018.