PSG: «Je ne donnerai pas d’excuses à Nasser Al-Khelaïfi», assure Laura Georges, joueuse de l’équipe féminine

FOOTBALL La défenseure parisienne et de l’équipe de France n’est pas tendre avec son président…

Antoine Maes

— 

Le président du PSG Nasser al-Khelaïfi le 28 août 2014 à Monaco.
Le président du PSG Nasser al-Khelaïfi le 28 août 2014 à Monaco. — Claude Paris/AP/SIPA

On a tendance à l’oublier, mais le PSG, ce n’est pas seulement Zlatan Ibrahimovic ou Thiago Silva. C’est aussi une équipe féminine dont l’ambition est de concurrencer l’OL. Mais qui a encore pas mal de boulot, de l’aveu même de Laura Georges, joueuse la plus capée de l’histoire en équipe de France, mais aussi du PSG. Selon l’ancienne joueuse de Lyon, si la version filles du club parisien a du mal à décoller, c’est aussi à cause de son président.

«Je ne donnerai pas d’excuses à Nasser Al-Khelaïfi. C’est mon président, mais on ne le voit pas aux matchs des féminines. Il est venu une ou deux fois seulement la saison passée», explique Laura Georges dans au Monde. «On peut dire de Jean-Michel Aulas qu’il est très présent dans les médias, mais c’est un manageur près de ses joueurs. Si son équipe féminine en est là, c’est parce qu’il s’investit avec ses moyens, mais aussi en tant que personne.»

Mais les reproches vont aussi au-delà de Nasser Al-Khelaïfi. A la question «Quelles relations avez-vous avec les joueurs du PSG?», Laura Georges répond franchement: «Aucune. On ne les connaît pas. Thiago Silva et Marquinhos sont venus nous voir jouer en Coupe d’Europe. On a organisé un déjeuner avec les équipes professionnelles du PSG, l’an dernier, pour la photo officielle de début de saison. Mais, à part ça, je ne les connais pas du tout.» Avec cette interview, cela va peut être changer.