Coupe Davis: Richard Gasquet «se savait capable de sortir ce genre de match»

TENNIS Le Français a parfaitement lancé la journée face à Berdych avant la victoire de Tsonga…

J.L.

— 

Richard Gasquet, le 12 septembre 2014 à Roland-Garros.
Richard Gasquet, le 12 septembre 2014 à Roland-Garros. — COLLOT HENRI/SIPA

D’accord, Berdych était fatigué. Le Tchèque a d’ailleurs lui-même avoué «qu’il avait besoin de plus de temps pour se sentir en meilleure forme» après l’US Open. Mais tout de même, quelle démonstration de Richard Gasquet. Trois sets secs, des revers à graver pour les générations futures et une constance mentale louable pour ne pas revivre les démons de tous ces matchs marathons qui lui ont échappé. Le Biterrois, ce n’est pas dans son habitude, était content de lui après avoir estourbi Berdych (6-3, 6-2, 6-3).

>> Le match à revivre en live comme-à-la-maison

«Ça s'est bien déroulé d'entrée, j'ai pu mener 3-1 assez vite. Je savais que gagner le premier set était important, que je serais plus détendu pour la suite du combat. Cela m'a fait du bien. J'ai déjà fait quelques grands matchs mais il fallait sortir celui-là pour l'équipe, pour les autres. Je ne pouvais rêver mieux.» En dehors d’une belle victoire en terrain hostile face à Haas et d’une remontée appréciable contre Mayer il y a quelques années, jamais Gasquet n’avait brillé en Coupe Davis. C’est chose faite, et c’est bon à savoir avant une finale éventuelle face à la Suisse.

«Cette saison, c'est plus difficile avec les blessures mais je sais que sur les gros matchs, avec beaucoup d'envie, je suis capable de faire ça, juge l’ex-numéro 1 tricolore. Il y a quand même plus d'excitation de jouer des matchs comme ça que sur le circuit.» Ceux qui ont vu Gasquet errer sur le court face à Monfils il n’y a même pas dix jours à l’US Open peuvent en témoigner: «Ritchie» sait désormais se sublimer en Coupe Davis.