FC Nantes: La Brigade Loire appelle au boycott pour le déplacement à Lille

FOOTBALL Face aux modalités d’accès draconiennes pour le match Lille-Nantes de dimanche prochain, le plus gros groupe de supporters nantais appelle à ne pas aller dans le Nord…

David Phelippeau et François Launay

— 

NANTES, le 25/10/2013 Les supporters lors du match FC Nantes contre Lille
NANTES, le 25/10/2013 Les supporters lors du match FC Nantes contre Lille — FABRICE ELSNER/20MINUTES

«On va envoyer un communiqué dans les heures à venir pour appeler au boycott.» Romain, le porte-parole de la Brigade Loire, espère qu’aucun aficionado des Canaris n’ira dans le Nord dans une semaine. En cause: «Le délire sécuritaire» de Lille, selon les termes de Romain. Pour cette rencontre, le LOSC a en effet communiqué les modalités concernant la vente des billets. Elles sont drastiques. Ainsi, tous les supporters nantais ayant effectué une réservation (25 € le billet) devront impérativement se rendre au point de rendez-vous fixé par le LOSC et la police: une aire d’autoroute (aire de Phalempin autoroute A1, commune de Seclin, rendez-vous à 12h00 le 14/09 pour l’ensemble des véhicules). «La présentation du mail de confirmation de commande sera alors exigée», précise ensuite le communiqué du LOSC.

Une double fouille et un chien renifleur la saison dernière

«C’est un vrai parcours du combattant, peste Romain. Déjà l’année dernière, on n’a pas oublié ce qu’il s’est passé là-bas. On avait patienté un certain temps dans des bus avant le match dans un sous-sol. On ne voyait pas la lumière du jour. Puis après, on avait subi une double fouille avec un chien qui nous reniflait… Je me souviens d’une mère de famille avec son jeune enfant qui avait dit tout haut: «Mais on va voir un match de foot ou on est incarcérés?» On était entré ensuite dans l’enceinte du stade alors que le match avait débuté depuis 20 minutes.» Par ailleurs, la BL estime que le tarif de 25 € est trop cher. «La règle officieuse entre les clubs c’est entre 10 et 15 €», explique Romain. A l’écouter, Lille et le PSG ne respectent pas cela.

Paquet: «On a déjà eu des problèmes de comportement avec Nantes»

Sur ce sujet, la direction du FC Nantes ne souhaite finalement pas s’exprimer. En revanche, Frédéric Paquet, le directeur général adjoint du Losc, a réagi aux critiques des supporters nantais: «Ce sont des conditions valables pour tous les clubs et qui sont demandées par la préfecture de police et soutenues par le Losc. En plus, ça s’est mal passé la saison dernière avec les supporters de Nantes. On a eu des problèmes de comportement: des gens qui ont cassé des sièges dans le stade plus une mauvaise évaluation du nombre de supporters annoncés. C’est une procédure qu’on applique à tout le monde d’autant plus quand ça s’est mal passé la saison d’avant.  Ce n’est pas propre à Nantes. Cette procédure a été généralisée cette année.» Il reconnaît toutefois: «On est bien conscient que tous les supporters ne sont pas à mettre dans le même sac. C’est une minorité qui pose problème mais qui pénalise les autres supporters. Cette procédure nous permet d’avoir un meilleur contrôle et le meilleur encadrement.»