Pays-Bas - Argentine: «Je n’ai pas appris à Romero à arrêter les penalties»

FOOTBALL Louis Van Gaal, l’entraîneur des Pays-Bas a été sorti par un gardien qu’il avait fait venir à Alkmaar…

Antoine Maes

— 

Le sélectionneur néerlandais Louis Van Gaal, le 17 juin 2014, à Porto Alegre.
Le sélectionneur néerlandais Louis Van Gaal, le 17 juin 2014, à Porto Alegre. — WILLIAM WEST / AFP

De notre envoyé spécial à Sao Paulo,

Louis Van Gaal fait rarement le déplacement pour rien. Le regard noir, le sélectionneur des Pays-Bas est venu expliquer ses choix après la défaite contre l’Argentine, aux tirs au but: pourquoi avoir sorti Robin Van Persie? Et pourquoi ne pas avoir retenté sa chance avec Tim Krul? Le coach batave répond, sans oublier de regretter de devoir jouer le match pour la 3e place.

Pourquoi ne pas avoir fait rentrer Tim Krul pour les tirs au but, comme en quart de finale contre le Costa Rica?

Si j’avais l’opportunité de changer Jasper je l’aurai fait, mais j’avais déjà fait trois changements.

Pourquoi avoir fait vos trois changements alors?

J’ai remplacé Martins Indi par Jaanmat parce qu’il avait déjà un carton, et donc ça créait un peu d’espace. De Jong, je l’ai changé parce que je ne voulais pas prendre le risque de se blesser. Et en plus il était libre au milieu, donc Classie pouvait mieux jouer vers l’avant. Et j’ai remplacé Van Persie parce qu’il était exténué.

Vous aviez la réputation d’être la meilleure équipe et d’avoir le meilleur coach. C’est la déception ou la fierté qui domine?

Je ne suis pas très intéressé par ce que les gens disent sur moi ou l’équipe. Le but c’était de marquer un but de plus, ce qu'on n’a pas fait. On n’a pas créé beaucoup, surtout par rapport aux autres matchs. C’est à cause de l’Argentine et de son organisation. Ils ne se sont pas créé beaucoup d’occasions non plus. Malgré Sneijder, Messi, Van Persie, Robben, Lavezzi, Aguerro… On a fait un tournoi fantastique. Personne ne nous attendait au 2e tour. On n’a pas perdu, mais les penalties sont une histoire de chance.

Revivez Argentine-Pays-Bas en live comme-à-la-maison

Dans ce cas pourquoi avoir décidé de laisser Vlaar tirer en premier?

Je vous fais une confidence… J’ai demandé à deux joueurs de tirer. Et puis j’ai demandé à Vlaar parce que c’était le meilleur sur le terrain et qu’il était censé avoir beaucoup de confiance. Mais ce n’est pas facile de tirer le premier penalty.

C’est vous qui avez recruté Romero quand il était à Alkmaar. C’est vous qui lui avez appris à arrêter les penalties?

Ce n’est pas juste ce que vous dites. C’est une question humiliante. Je n’ai pas appris à Romero à arrêter les penalties. Quand je dis qu’on lui a appris, c’est plus une blague qu’autre chose.

Vous allez jouer le Brésil pour le match pour la 3e place. Pensez-vous qu’ils sont mentalement touchés après leur défaite 7-1?

Ils ont perdu 7-1 mais nous on a perdu aux penaltys.

Comment imaginez-vous ce match?

Je pense que ce match ne devrait jamais être joué, et je le dis depuis 10 ans. On doit le jouer, c’est injuste parce qu’on un jour en moins que notre adversaire. Mais le pire, c’est de finir en perdant deux fois de suite. Vous faites un tournoi superbe et vous rentrer chez vous avec deux défaites? Mais ça n’a rien à voir avec le foot. On ne devrait pas le jouer, parce que ça ne nous consolera pas de ne pas être champion.