Mondial 2014: Le Honduras en veut à la France à cause d’un reportage à la télé

FOOTBALL Ils veulent prouver qu’ils ne sont pas des «misérables»…

B.V., à Porto Alegre
— 
Les joueurs du Honduras lors d'un match amical face à L'Angleterre, en juin 2014
Les joueurs du Honduras lors d'un match amical face à L'Angleterre, en juin 2014 — Joe Toth/BPI/REX/REX/SIPA

De notre envoyé spécial à Porto Alegre (Brésil),

L’histoire remonte à l’hiver dernier. Pour son émission «Enquêtes de foot», la chaîne Canal+ livre un (passionnant) reportage sur le football au Honduras, le futur adversaire des Bleus à la Coupe du monde. Titré «les Misérables» en référence bien sûr à Victor Hugo, mais aussi aux conditions de vie et de pratique du football difficiles dans le pays (à voir ici).

Suffisant pour vexer certains joueurs Honduriens. L’attaquant Jerry Bengston a ainsi assuré «avoir un petite rancœur contre la France. On fera tout pour leur montrer qu’ici on n’est pas des misérables. Et ils verront ce qu’on peut faire.»

 

Deschamps: «Ce n'est qu'un média, pas l'ensemble du peuple français»

Interrogé en conférence de presse là-dessus, le sélectionneur français Didier Deschamps a tenté de désamorcer la situation. «C’est vrai qu’il y a eu un reportage sur un média français, qui ne représente pas l’ensemble des médias français ni l’ensemble du peuple français», nuance le sélectionneur. Avant de louer l’organisation tactique de la sélection hondurienne. Histoire de calmer le jeu?

Peut-être, en tout cas, à la veille du match, les Honduriens préfèrent rapidement évacuer le sujet. «Nous ne sommes pas vexés pour autant par ce programme, explique le défenseur d'Anderlecht Andy Najar. Chacun fait ce que sa conscience lui dicte.» Vont-ils s'en servir pour se motiver? «Nous, nous sommes tranquilles. Nous allons jouer comme d’habitude.»