Racket, bons «conseils» de Bernard Tapie… Les bons souvenirs de Daniel van Buyten à l'OM

FOOTBALL L’ancien défenseur marseillais raconte tout dans son autobiographie…

N.C.

— 

Daniel van Buyten, le 28 janvier 2003, sur la pelouse du stade Vélodrome à Marseille.
Daniel van Buyten, le 28 janvier 2003, sur la pelouse du stade Vélodrome à Marseille. — GERARD JULIEN / AFP

Le folklore marseillais dans toute sa splendeur. Dans son autobiographie Big Dan, à paraître prochainement, le défenseur belge Daniel van Buyten raconte quelques passages savoureux de son passage à l’OM (2001-2004). Parmi eux, rapportés par le magazine Surface, figure en bonne place le retour aux affaires de Bernard Tapie, en avril 2001.

L’homme qui a rapporté la Ligue des champions sur la Canebière en 1993 n’hésite alors pas à distiller quelques conseils au défenseur belge. Morceaux choisis: «J’ai fait des gros trucs avec Carlos Mozer et Basile Boli. Tu sais où on gagnait nos matchs décisifs? Dans le tunnel qui mène au terrain. Alors, tu fais comme eux. Tu vas voir l’attaquant. Tu le prends par le cou. Tu le menaces (…). Tu lui dis que s’il vient faire le malin sur toi, tu lui exploses les jambes. T’inquiète, personne ne le verra.»

«La route qui mène à la Commanderie est une espèce de zone de non-droit»

Plus étonnant encore, Bernard Tapie lui explique également comment ne pas être drogué à son insu: «Un jour, il me prend à part et m’explique qu’on ne doit jamais boire dans une bouteille en plastique déjà ouverte: «Tu sais qu’on peut mettre n’importe quel produit dangereux dans une bouteille? Pour être sûr qu’elle n’a pas été trafiquée, il y a un truc très simple: tu la retournes et tu la presses. Si elle ne fuit pas, c’est bon, tu peux l’utiliser. Si elle coule, tu la jettes, ça veut dire qu’on a essayé de te droguer»», relate le Belge.

Autre fait qui a marqué Daniel van Buyten, le racket dont étaient très régulièrement victimes les joueurs du club. «Les joueurs de l’OM sont des proies, des victimes faciles. La route qui mène à la Commanderie est une espèce de zone de non-droit (…). C’est contrôlé par des bandes. On croise des gars avec des couteaux, d’autres avec des flingues. Ils rackettent des joueurs. Quelques maisons sont régulièrement cambriolées. Trois fois celle de Vedran Runje pendant qu’on est ensemble là-bas… La routine. Et c’est parfois pire.»

Daniel van Buyten, 36 ans, a quitté Marseille en 2004. Après un bref passage à Manchester City, il a joué deux saisons à Hambourg et surtout huit au Bayern Munich, avec qui il a remporté quatre titres de champion et une Ligue des champions. Après celle de 2002, il s’apprête à disputer sa deuxième Coupe du monde, au Brésil.