Le Belge Tom Boonen accusé d'avoir acheté sa victoire dans le Tour des Flandres 2006

CYCLISME Michael Barry, ancien coéquipier de Leif Hoste, l'assure dans sa biographie...

A.M. et W.C.
— 
Le coureur cycliste belge Tom Boonen lors du départ du paris-Roubaix 2014, le 13 avril.
Le coureur cycliste belge Tom Boonen lors du départ du paris-Roubaix 2014, le 13 avril. — ERIC FEFERBERG / AFP

Une ombre sur l’un des plus beaux palmarès sur les classiques. Le Belge Tom Boonen, triple-vainqueur du Tour des Flandres, est accusé d’avoir acheté ses concurrents lors de son 2e triomphe, en 2006. C’est Michael Barry, ancien coéquipier de Leif Hoste à la Discovery Channel, qui l’assure dans sa biogaphie, Shadows on the road.

«Il est certain qu’un deal a été négocié»

«Un de mes coéquipiers, Leif Hoste, a lancé le démarrage décisif, avec notre plus grand rival Tom Boonen. (…) Tout de suite ils ont creusé l’écart sur George Hincapie et les autres. J’ai vu que les deux coureurs discutaient ensemble, puis avec le directeur sportif, qui suivait en voiture. Il est certain qu’un deal a été négocié et que George a été mis hors jeu. L’argent avait déterminé les résultats et comme dans beaucoup de courses, cela contribue à la corruption du sport de cyclisme…», assure le coureur.

«La deuxième place était le meilleur résultat que nous aurions pu avoir»

Contacté par Het Nieuwsblaad, Leih Hoste s’est expliqué sur la version de Michael Barry, sans revenir sur une éventuelle compensation financière. «Je pense que ce n’est pas anormal de parler et de négocier dans ce genre de situations. Avec l’équipe, nous avions conclu que je n’aurais pas collaboré si George était seul à notre poursuite. Ce n’était pas le cas alors j’ai continué à rouler. La deuxième place était le meilleur résultat que nous aurions pu avoir».