Ligue 1: Lyon content de son bon point à Toulouse

FOOTBALL Mal remis physiquement et psychologiquement de sa finale perdue en Coupe de la Ligue, l’OL arrache le nul au Stadium (0-0)...

Nicolas Stival

— 

Le Lyonnais Jimmy Briand (en rouge) est devancé par le Toulousain Uros Spajic, lors de Toulouse - Lyon en Ligue 1, le 23 avril 2014.
Le Lyonnais Jimmy Briand (en rouge) est devancé par le Toulousain Uros Spajic, lors de Toulouse - Lyon en Ligue 1, le 23 avril 2014. — F. Lancelot / Sipa

Bousculés, sauvés deux fois par un poteau face à Ben Yedder (65e) puis Braithwaite (90e+3), les Lyonnais n’ont pas craqué ce mercredi à Toulouse (0-0). Quatre jours après leur immense déception en finale de la Coupe de la Ligue, perdue face à Paris (1-2), cela suffit à leur bonheur.

«C’est un bon point à l’extérieur, souligne l’attaquant Jimmy Briand. Il sera important à la fin de la saison. On se rapproche de la quatrième place [à deux points de Saint-Etienne].» En attendant de rattraper éventuellement le rival vert, l’OL consolide sa cinquième position en L1, synonyme de Ligue Europa, avec trois longueurs d’avance sur Marseille, sixième.

«Le nul est flatteur pour nous, convient Bruno Génésio, l’adjoint d’un Rémi Garde forfait devant la presse, officiellement à cause d’une extinction de voix. Il faut savoir s’en contenter, car il y a des soirs où l’on ne fait pas ce que l’on a envie. On parle beaucoup de l’aspect physique après une finale perdue, mais il y a également l’aspect psychologique. Nous avons laissé beaucoup de forces au Stade de France.»

Lopes: «la roue tourne un peu»

Exténués par une saison à rallonge, diminués par les blessures de cadres, dont les meneurs Yoann Gourcuff et Clément Grenier, les Lyonnais savourent aussi une réussite retrouvée, après de nombreuses déconvenues, notamment arbitrales. «La roue tourne un peu, sourit, au terme du 56e match de l’exercice 2013-14, le gardien Anthony Lopes, si malheureux face au PSG. Il nous reste quatre matchs pour prendre le maximum de points.»

A commencer par la venue de Bastia, dimanche alors que les concurrents marseillais et stéphanois doivent se déplacer, respectivement à Nantes (vendredi) et à Annecy contre Evian-Thonon-Gaillard (samedi). «Si nous faisons preuve de la même solidarité et de la même abnégation que face au TFC, nous aurons une belle récompense à la fin de la saison», salive Bruno Génésio. On suppose que Garde, dont l’avenir à l’OL reste incertain, pense la même chose que son adjoint. Même si le technicien en fin de contrat n’a pas pu le dire.