Ligue 1/OL: Pour Jean-Michel Aulas, Alexandre Lacazette est «invendable et intransférable»

FOOTBALL Le président de l’OL se projette sur le prochain mercato estival…

Stephane Marteau
— 
Jean-Michel Aulas dit avoir écouté la demande de son entraîneur.
Jean-Michel Aulas dit avoir écouté la demande de son entraîneur. — B. Bebert / Sipa

Les comptes de l’OL sont toujours dans le rouge, mais Jean-Michel Aulas continue d’afficher une forme olympique. Le début d’année réalisé par les hommes de Rémi Garde n’est certainement pas étranger à la bonne humeur affichée mercredi par le président de l’OL lors d’une conférence téléphonique. Il s’est ainsi félicité de ne pas avoir céder quelques-uns de ses meilleurs éléments durant le mercato hivernal (Gomis, Gonalons, Lacazette…), quitte à plomber les comptes du club qui affichent une perte de 14,1 millions d’euros au premier semestre. «Nous ne voulions pas prendre le risque de nous affaiblir à un moment où l’équipe remontait au classement. Bien nous en a pris», a-t-il déclaré avant de révéler avoir reçu «45 millions d’euros ferme de propositions concernant quatre joueurs.»

«Gourcuff nous doit une année supplémentaire»

Quelle sera sa stratégie lors du prochain mercato, sachant que les départs de Gomis et Briand, qui arrivent en fin de contrat, semblent actés? «On peut s’attendre à tout. Notre objectif est de garder la génération de joueurs formés au club car nous construisons un stade pour avoir une équipe. Ca ne veut pas dire qu’on vendra ni qu’on résistera à toutes les sollicitations.»

Toutefois, pas question pour JMA de se séparer d’Alexandre Lacazette. «Il est invendable et intransférable », a-t-il certifié. Ce n’est pas le cas de Yoann Gourcuff dont le contrat est censé expirer dans un an. «Je reviendrai vers son agent fin mars pour lui proposer une prolongation de contrat. Autrement, il fera partie des joueurs susceptibles de nous quitter au 30 juin même si nous avons un accord tacite avec Yoann qui nous doit une année supplémentaire», a-t-il révélé. Le dirigeant lyonnais a par ailleurs «bon espoir» de conserver Maxime Gonalons et Clément Grenier dans l’éventualité où l’OL terminerait sur le podium. Mais dans le même temps, il est prêt à ouvrir la porte à un départ de son capitaine «au cas où il aurait une proposition très valorisante.»

Garde comme Le Guen ?

Le flou persiste en revanche quant à l’avenir de Rémi Garde. Aulas souhaite le conserver et ne travaille pas à d’autres éventualités. «Je me suis mis dans la même situation qu’avec Paul Le Guen lors de la dernière année de con contrat (en 2005).» Celui-ci avait pourtant décidé de quitter le club, obligeant les dirigeants lyonnais à lui trouver un remplaçant en urgence. Une situation qui pourrait se reproduire avec l’actuel entraîneur de l’OL. «Je suis un optimiste convaincu et un ardent défenseur des relations humaines fortes. J’attends donc sereinement la fin du championnat», a rétorqué JMA.