Record du monde de la perche: Vanessa Boslak: «Renaud Lavillenie est géantissime»

INTERVIEW La recordwoman de France de la perche est admirative de la performance du Français, avec 6,16m…

Romain Scotto

— 

Dans la soirée, au Stade olympique la Française Vanessa Boslak, médaille d'argent des Mondiaux en salle en mars dernier, n'a pas décroché de médaille dans le concours à la perche, après trois échecs à 4,45 m qui la laisse loin des meilleures.
Dans la soirée, au Stade olympique la Française Vanessa Boslak, médaille d'argent des Mondiaux en salle en mars dernier, n'a pas décroché de médaille dans le concours à la perche, après trois échecs à 4,45 m qui la laisse loin des meilleures. — Jewel Samad afp.com

Elle était dans sa voiture samedi, lorsque Renaud Lavillenie a effacé l’un des records du monde les plus inaccessibles de l’athlétisme. En passant 6,16m à Donetsk, le Français a pourtant réussi à effacer Sergei Bubka des tablettes. Une performance exceptionnelle qui force l’admiration de la championne de France de la perche.

Quel qualificatif utiliseriez-vous pour évoquer ce record du monde?

Je dirais géantissime. Oui, géantissime.

Etes-vous surprise?

Ce record du monde ne me surprend pas beaucoup. Parce qu’au meeting de Rouen, quand il fait 6,08m, il était extraordinaire. Lui-même était surpris d’avoir effectué un saut complet comme ça au-dessus de la barre. On a pris conscience que le record était accessible.

Il améliore de 8cm son record personnel, c’est exceptionnel, non?

C’est énorme. Par rapport à ce qu’il avait fait avant, c’était largement jouable. Il fallait juste tous les éléments sur un saut. Le bon positionnement, la rapidité de la course d’élan, la bonne position, la bonne perche. Tout. C’est une combinaison. Et cette année il a commencé à prendre un peu plus de levier. Il a 5 cm de levier en plus, c’est une grosse différente.

Son record semblait imbattable pendant longtemps…

Pour les gens qui ne connaissent pas l’athlé, ça ne leur parlera pas forcément. Moi quand j’étais gamine, jamais on aurait imaginé cela. S’il y avait un record en athlétisme impossible à battre, c’était celui-là. Surtout pour les gens de l’athlé. C’est le côté mythique de la performance. En comparaison, c’est comme si le record du 100m était porté à 9’20 (alors qu’il est à 9’56). Quelque chose d’inatteignable. Voilà.

Qu’est ce qui a changé chez lui pour qu’il batte ce record si vite?

Déjà, il a eu un changement de coach, ça l’a aidé à se structurer un peu plus. C’est un gars qui a tout axé sur l’athlétisme. Il a même un sautoir chez lui. Il mange perche. Tout est axé vers ça. Dans sa tête tout est calé. Il a une rigueur. Il répertorie les compètes dans ses calepins. Il connaît tous les records par cœur, les endroits où il veut les battre. C’est une machine. Son état d’esprit a changé ces derniers temps. Sa progression est logique. Je la comprends

Si vous battez votre record personnel (4,70m) de 8cm, vous serez étonnée?

Non je dis que c’est possible. Dans certaines circonstances, j’ai loupé 4,80m bêtement. Ce n’est pas si impossible.