PSG: Cabaye cible numéro un, Lavezzi sur le départ

N.Beu.

— 

Juan Mata (Chelsea) face à Yohan Cabaye (Newcastle), le 2 novembre 2013.
Juan Mata (Chelsea) face à Yohan Cabaye (Newcastle), le 2 novembre 2013. — CAL SPORT MEDIA/SIPAUSA/SIPA

On ne change pas une équipe qui gagne… sauf à Paris. Leader de Ligue 1 et encore en course sur tous les tableaux, le PSG devrait une nouvelle fois animer la rubrique transferts des journaux, dans la colonne des arrivées mais aussi dans celle des départs. 20 Minutes fait le point sur les pistes évoquées.

Départs

Ezequiel Lavezzi, précieux l’an passé, marque le pas cette saison (deux buts en vingt matchs de L1 et de Ligue des champions), où la concurrence de Cavani et Ibrahimovic lui fait de l’ombre. Mais l’Argentin conserve une valeur importante sur le marché, en particulier en Italie. Selon la Gazzetta dello Sport, le président de l’Inter Milan, Erick Thohir, et son homologue parisien, Nasser al-Khelaïfi, se sont justement rencontrés lundi soir pour évoquer son avenir. Une information qui fait sens, puisque le directeur sportif nerazzurro assurait récemment travailler sur le dossier et que l’entraîneur intériste, Walter Mazzarri, n’est autre que l’ancien coach de Lavezzi au Napoli.

Le cas Jérémy Ménez est encore plus simple. A six mois de la Coupe du monde, l’international ne joue que très peu à Paris (huit matchs en Ligue 1, dont cinq en tant que titulaire, pour deux buts) et a besoin de se relancer. Comme Lavezzi, l’Italie lui fait les yeux doux. L’Inter et la Roma seraient intéressés, mais c’est à la Juventus que le nom de Ménez est le plus prononcé, selon L’Equipe. Et pour cause: la Vieille Dame ne dispose pas d’attaquant du profil du Français. S’entendre avec le PSG ne devrait pas poser de gros problème, puisque le joueur est à six mois de la fin de son contrat. «Cette situation contractuelle lui est favorable, avait ainsi souligné Laurent Blanc en novembre. Il est en position de force s’il veut partir.»

Arrivées

Pour compenser le départ de Lavezzi et/ou Ménez, le PSG songerait à Juan Mata. Oui, encore. Après une première approche l’été dernier, les dirigeants parisiens auraient en effet fait de l’Espagnol, dont la situation n’a guère changé depuis (treize matchs en Premier League et en Ligue des champions, zéro but), une cible prioritaire. Mais ce ne sera pas facile. Car selon L’Equipe, le Chelsea de Mourinho n’est pas disposé à céder Mata. Le joueur devra clairement manifester son envie de voir ailleurs s’il veut être transféré, précise le quotidien. Pas sûr qu’il aille jusque-là, d’autant qu’à Paris, il ne sera pas qualifié pour jouer la coupe d’Europe.

Yohan Cabaye figure lui aussi sur la liste du PSG au père Noël qatari. Laurent Blanc, qui apprécie beaucoup l’ancien Lillois, a enfin réussi à convaincre ses dirigeants de l’opportunité d’attirer l’international à Paris, selon L’Equipe. Et l’on sait que des Qataris convaincus ne rechignent pas à la dépense… Le bras de fer pourrait toutefois durer un moment, puisque le joueur, sous contrat jusqu’en 2016, est l’un des joueurs-clés de Newcastle. Son entraîneur, Alan Pardew, s’est d’ailleurs dit «assez confiant», même en cas de pont d’or offert par le PSG: «Mon propriétaire et le club sont dans une excellente situation financière. Je serais beaucoup plus nerveux si ce n’était pas le cas…»

Reste enfin Paul Pogba. Le Français est à Turin depuis un an et demi seulement, mais la Juventus sait qu’elle devra bientôt s’en séparer, faute de pouvoir s’aligner sur les conditions salariales que proposent les clubs anglais, espagnols… ou le PSG. Toutefois, cela ne devrait pas être pour cet hiver, a précisé Andrea Agnelli, le grand patron du club, dans un entretien à Tuttosport. Pogba, sous contrat jusqu’en 2016, pourrait ainsi prolonger cet été, pour mieux s’en aller l’été prochain. Un transfert que le PSG va devoir préparer au plus vite, au risque de le voir filer au Real Madrid.