Dopage : Le Dr Fuentes tacle les clubs espagnols

©2006 20 minutes

— 

Le Barça et le Real ont de quoi se faire du mauvais sang. Déjà impliqué dans une vaste affaire de dopage sanguin touchant le cyclisme, le Dr Fuentes a fait une révélation qui pourrait secouer les deux équipes phares du football espagnol. Hier, dans les colonnes du Monde, il a expliqué avoir travaillé avec des clubs, dont il n'a pas voulu révéler les noms. « On m'a menacé de mort. On m'a dit que si je disais certaines choses, moi ou ma famille pourrions avoir de graves problèmes », justifie le médecin ibérique, déjà soupçonné d'être l'instigateur du réseau de dopage démasqué dans l'affaire Puerto.

Cependant, le quotidien s'est procuré des documents détaillant le travail mis en place par Fuentes avec le FC Barcelone et le Real Madrid. Selon ces documents – dont la police n'a pas connaissance car ils se trouvaient dans un logement qu'elle n'a étonnement pas perquisitionné –, Eufemiano Fuentes gérait la préparation des footballeurs barcelonais la saison dernière. Celle du sacre en Ligue des champions. D'après des recoupements avec les cyclistes, des Catalans auraient pu utiliser des stéroïdes, des hormones de croissance et de l'EPO. Le Barça n'a pas tardé à réagir, « réfutant de manière catégorique un quelconque lien avec le Dr Fuentes ».

Outre des cyclistes et des footballeurs, Fuentes avoue par ailleurs avoir « soigné » des joueurs de tennis et des athlètes. « Il y a des disciplines contre lesquelles on ne peut pas aller, car ils disposent d'une machinerie légale très puissante pour se défendre, s'insurge-t-il, en déplorant que seul le cyclisme se trouve inquiété. Le sport de haut niveau est l'unique profession au monde où il est mal vu que le professionnel ait recourt à des aides pour rendre son travail meilleur. »

J. Capton