France-Ukraine: «Ce sont les joueurs qui écrivent l’histoire», selon Didier Deschamps

Au Stade de France, A.M.
— 
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, le 19 novemmbre 2013, au Stade de France.
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, le 19 novemmbre 2013, au Stade de France. — F.FIFE/AFP

Il en reprend pour un tour. Alors que son départ était probable en cas de non-qualification, Didier Deschamps emmènera bien les Bleus au Brésil. Mieux, «DD» a peut-être enfin trouvé une équipe pour les prochains mois.

C’est un gros soulagement ce retournement de situation?

Oui, c’est quelque chose de fabuleux. Surtout après le match aller. Avoir retourné cette situation… Le mérite en revient aux joueurs, ils ont fait quelque chose de grand. Il nous fallait deux grands matchs, on a raté le 1er mais là on en a fait un très, très grand. C’est une grosse satisfaction, pour les joueurs, le staff, et pour tout le foot français.

Vous êtes fier de vous?

Non fier d’eux. Je vis à travers eux. C’est leur histoire, j’en fais partie, mais c’est eux qui l’ont réalisée. J’ai une énorme fierté par rapport à ce qu’ils ont fait.

Vous avez été soulevé par les joueurs dans le rond central…

C’est vrai que c’est un score que j’ai déjà connu, mais il faut relativiser… C’était une finale de Coupe du monde. J’aime bien ce stade, y revenir. Après, c’est la joie des joueurs. J’ai eu un peu peur parce qu’il suffit qu’ils ne me rattrapent pas et j’y laisse une côte ou un rein. Ma joie elle est surtout envers eux. J’ai été joueur, ce sont les joueurs qui écrivent l’histoire.

En cas d’élimination, qu’auriez-vous décidé de faire?

Rien. Non rien. J’avais rien décidé. Je n’y ai pas pensé donc… Mais vous avez le droit de me la poser.

Est-ce que vous pensez déjà au Mondial, voire à l’Euro 2016?

Déjà, le prochain rendez-vous est au moi de mars. Mais on ne va pas à une coupe du monde pour y participer. Après elle doit servir à préparer l’Euro derrière. Pour des jeunes comme Varane ou Pogba, qui n’ont pas de vécu, ça servira. Mais il ne faudra pas que des jeunes, il faudra aussi des joueurs expérimentés.