Taxe à 75%: Les clubs pros «continuent le combat»

FOOTBALL Malgré le vote de la taxe à 75%, les clubs de Ligue 1 appelle le gouvernement à utiliser son droit d'amendement...

avec AFP

— 

Edinson Cavani à l'entraînement avec Zlatan Ibrahimovic, le 7 août 2013.
Edinson Cavani à l'entraînement avec Zlatan Ibrahimovic, le 7 août 2013. — K.Tribouillard/AFP

Philippe Diallo, directeur général de l'UCPF, le syndicat des clubs de football professionnels, a estimé vendredi que le «combat du football professionnel continuait» après le vote par l'Assemblée nationale de la nouvelle mouture de la «taxe à 75%» pour les très hautes rémunérations.

«Le combat du football professionnel continue. Certes, l'Assemblée nationale a voté le texte mais le gouvernement peut utiliser à tout moment son droit d'amendement pour répondre à l'appel au secours des dirigeants de club. Il n'est pas trop tard», a-t-il estimé dans un texte transmis à l'AFP.

Le dernier mot pour les députés

Les députés ont voté vendredi en faveur de cette «contribution exceptionnelle de solidarité», payée par les entreprises, qui est assise sur la fraction de la rémunération supérieure à un million d'euros. Elle s'appliquera uniquement pendant deux ans, sur les rémunérations de 2013 et 2014, et est plafonnée à 5% du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Cette taxe fait partie du projet de budget 2014 devant ensuite être examiné au Sénat avant de revenir vers l'Assemblée nationale, qui aura le dernier mot. Mobilisés contre ce projet depuis plusieurs mois, les clubs de football ont annoncé qu'ils tiendraient une assemblée générale jeudi prochain pour envisager «différents scénarios», sur fond de rumeurs d'une grève sur une journée des Championnats de L1 et de L2.