Indice UEFA: La Portugal distance la France encore un peu plus

FOOTBALL Le PSG doit rétablir l’équilibre contre Benfica...

avec AFP

— 

Les joueurs du benfica Lisbonne lors d'un match de championnat le 14 septembre 2013.
Les joueurs du benfica Lisbonne lors d'un match de championnat le 14 septembre 2013. — PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP

Merci Saint-Etienne, Nice et Lyon. La France, qui a fini ces deux dernières saisons au 6e rang du classement UEFA, a encore perdu du terrain derrière le Portugal à l'indice UEFA en raison de ses débuts catastrophiques en Coupe d'Europe, hors PSG.

Le Portugal, 5e à l'indice UEFA, a pris un point après la 1re journée de Ligue des champions et d'Europa League (de 54,466 à 55,466) tandis que la France, 6e, n'a pris qu'un demi-point (de 50,166 à 50,666). L'indice repose sur la moyenne de cinq saisons, dont celle en cours, d'un barème spécifique (2 points par victoire, 1 par nul, puis des bonus à partir des 8e en C1 et 16e en C3 à diviser par nombre de clubs de chaque pays).

Encore un barrage supplémentaire en C1 l’an prochain

Le classement à l'indice UEFA en fin de saison a des conséquences lourdes. Avec un 5e rang, le 3e de L1 n'aurait plus à en passer par un 3e tour préliminaire (matches aller et retour) avant de se frotter à un barrage (aller et retour) pour tenter d'accéder à la phase de groupes de la Ligue des champions.

Le nouveau parcours du combattant a été testé cette saison par Lyon, qui a survécu au 3e tour préliminaire avant de succomber en barrages contre la Real Sociedad (défaites 2 à 0 à chaque fois). La saison prochaine, 2014/15, quoi qu'il arrive cette saison (2013/14), le 3e de L1 devra suivre le même parcours. Une victoire de Paris mercredi face à Benfica ne changera donc pas grand-chose dans l’immédiat, mais elle pourrait éviter aux clubs portugais –Ils sont 5 en Coupe d’Europe- de creuser davantage l’écart.