Ligue 1: Le PSG est-il en train de mettre en danger son mercato?

FOOTBALL La situation du club est toujours aussi floue...

Julien Laloye

— 

Leonardo, directeur sportif du PSG en grande conversation avec le président du club, le Qatari Nasser  Al-Khelaifi en janvier 2012 à Doha.
Leonardo, directeur sportif du PSG en grande conversation avec le président du club, le Qatari Nasser Al-Khelaifi en janvier 2012 à Doha. — FRANCK FIFE / AFP

Et un entraîneur de moins sur le marché. Ou une raison de plus de désespérer pour Carlo Ancelotti, au choix. Gus Hiddink, aperçu au Georges V en début de semaine, ne sera pas le prochain coach du PSG, lui non plus. Comme Laurent Blanc, Rafael Benitez, Fabio Capello, et à peu près la moitié des entraîneurs européens au CV fourni, le Néerlandais, qui a prolongé son contrat avec le club russe de l’Anzhi Makhachkala, a été recalé par Nasser al-Khelaïfi, à moins que ce ne soit l’inverse. RAS, non plus, du côté Leonardo, qui doit encore attendre le 20 juin pour savoir si sa suspension de neuf mois peut-être rabotée. Et pendant ce temps, le mercato parisien n’avance pas. Enfin si.

Chantôme et Sakho sur le départ ?

Tout le monde profite du flou ambiant pour y aller de son petit message. Clément Chantôme dit clairement «ses envies d’ailleurs en L1 ou à l’étranger» dans France Football tout en égratignant sévèrement Ancelotti. Thiago Silva regrette de «ne pas avoir beaucoup de sécurité pour son futur» alors que Barcelone frappe à la porte, et Sakho «trouve que le projet monégasque est intéressant» dans le JDD. «Le départ d’Ancelotti serait ce qu’il y a de plus dommageable pour le PSG expliquait récemment Daniel Bravo à 20 Minutes. Il n’y a pas d’autres entraîneurs de renom sur le marché et il faudrait reformer un groupe solidaire sur le terrain et en dehors».On est en plein dedans, quand Monaco donne l’impression d’avoir monté une équipe aussi compétitive que le PSG en trois jours. 

Une star un peu plus tard ?

«Si les Qataris avait voulu faire Falcao, ils auraient pu le faire. Après peut-être qu’ils ont été devancés par la rapidité des dirigeants monégasques» nuance l’agent Christophe Hutteau. N’ont-ils pas plutôt été ralentis par leur propre inertie?  «Il faut arrêter avec ça, Monaco n’a pas une meilleure équipe que le PSG. Et Paris a toujours autant d’argent que je sache» avance un autre agent bien introduit en L1. A la même époque il y a un an, Ibrahimovic n'était d'ailleurs qu'un doux rêve à peine imaginable. comme l'arrivée de Thiago Silva. Et le PSG diposera encore cet été de 60 millions d'euros pour recruter selon Le Parisien. Lesquels sont censés faire l’affaire pour recruter un arrière-gauche (le Lillois Digne?), un milieu excentré (Di Maria ?) et un attaquant supplémentaire. A moins que le Qatar ne fasse une folie pour Cristiano Ronaldo, Wayne Rooney ou Edinson Cavani. Auquel cas il serait temps de s’y mettre.