Roland-Garros 2013: Pour Gilles Simon, «si Roger Federer est en réussite, tu regardes les balles passer»

Propos recueillis par Romain Baheux

— 

Gilles Simon à Roland-Garros le 31 mai 2013.
Gilles Simon à Roland-Garros le 31 mai 2013. — THOMAS COEX / AFP
A l’écouter, il devrait déjà avoir fait son sac et s’être attaqué à la préparation de la saison sur gazon. Vainqueur de l’Américain Sam Querrey (2-6, 6-3, 2-6, 7-6, 6-2) qu’il a trouvé «plus fort» que lui, Gilles Simon a rejoint les huitièmes de finale de Roland-Garros où il affrontera Roger Federer.  Même si la marche semble bien trop haute, le Français va tenter de perturber le Suisse.
 
Comment analysez-vous votre match?
Je trouve qu’il a très bien joué et qu’il a même mieux joué que moi. Il m'a dominé pendant deux sets et demi. Sur l’ensemble du match, il est juste plus fort. Je sentais que c’était au-dessus de mon niveau du jour mais j’ai joué le coup à fond. Pour moi, c’est une grosse victoire.
 
Après un premier tour en cinq sets contre Lleyton Hewitt, vous considérez-vous comme un miraculé?
J’ai fait un très mauvais match contre Hewitt mais je ne suis pas un miraculé. Contre Cuevas, je perds le premier set mais je fais trois fois 6-1 derrière. Querrey a fait un gros match mais j’arrive quand même à élever mon niveau de jeu pour passer.

En huitièmes de finale, vous affrontez Roger Federer qui vous a sèchement battu à Rome il y a deux semaines (6-1, 6-2)…
Je ne reste pas sur un beau match face à lui. Le fait de l’avoir déjà battu par le passé, ça aide pour se remettre en situation. Il faudra être bon, bien meilleur pour lui poser des problèmes. Il est toujours en confiance, il n’y aura pas de faux pas de sa part.
 
Vous risquez d’arriver fatigué contre lui…
Aujourd’hui, je joue quoi? 2h50? J’ai fait pire. J’aimerais faire plus court mais pour l’instant ça va. Il n’a pas passé beaucoup de temps sur le court mais on n’a pas le même style de jeu (sourire). Aujourd’hui, je l’ai trouvé un peu moins bien. Tactiquement, il faudra être au point mais s’il est en réussite, tu regardes les balles passer.