Ligue 1: Le Lillois Steeve Elana était aux poings à Sochaux

FOOTBALL L'ex-Brestois a réalisé un bon match dans son nouveau statut de gardien titulaire du Losc après le départ de Mickaël Landreau...

A Sochaux, Floréal Hernandez

— 

Le gardien lillois Steeve Elana lors du match de Ligue des champions contre le BATE Borisov.
Le gardien lillois Steeve Elana lors du match de Ligue des champions contre le BATE Borisov. — AFP PHOTO / VIKTOR DRACHEV

«Bel arrêt», «arrêt incroyable», la parade de Steeve Elana sur une tête du sochalien Sloan Privat a animé les réactions sochaliennes et lilloises à l’issue du nul entre les deux équipes (1-1). Il faut dire que le portier du Losc a gratifié le public du stade Bonal déjà debout pour fêter le but de l’attaquant sochalien d’une superbe détente horizontale doublée d’une main gauche ferme pour repousser la tête piquée de Privat. «C’est un arrêt. Ça aurait été un gros arrêt si on avait gagné 1-0», estime Elana, dont c’était le premier match titulaire dans le but de Lille en Ligue 1.

Dorénavant confirmé °1 nordiste après le départ de Mickaël Landreau, jeudi, Elana sait qu’il était attendu à Sochaux. «Très honnêtement, vu ce que représentait Mickaël Landreau et ce qu’il représente, je vais avoir la pression ces prochaines semaines et je l’aurai tout le temps.» Le portier peut en tout cas compter sur le soutien de ses partenaires. Mathieu Debuchy, le défenseur latéral droit et proche de Landreau, ne se fait aucun souci. «Il a déjà joué avec nous.» Elana, qui a reçu de nombreux témoignages de soutien «dont un de Mickaël Landreau», avait connu quatre titularisations avant la rupture du contrat du troisième gardien de l’équipe de France: deux en Coupe de la Ligue (contre Toulouse 1-0 a.p. et à Bastia , succès 0-3) et deux en Ligue des champions (à Borisov, victoire 2-0, et contre Valence, revers 0-1).

Rudi Garcia: «Il n'y avait aucun doute»

«A chaque fois, il avait été très bon, rappelle son entraîneur Rudi Garcia. Il n’y avait aucun doute.» A Sochaux, si Elana a été très sûr dans les airs, n’hésitant pas à dégager Privat de l’épaule, ses sorties dans les pieds des attaquants sochaliens ont été tout aussi propres. Son coach a également souligné la qualité de son jeu au pied. Sur le but de Yassin Mikari, difficile de lui reprocher quoique ce soit. «Il ne peut rien, juge Garcia. Mais sur la situation qui l’amène, je crois qu’on fait des erreurs.» Les félicitations de son entraîneur ne consolent pas Elana. «Je pars avec de la frustration car on n’a mené au score que deux minutes [but de Nolan Roux à la 62e, égalisation de Mikari 64e]. Le travail bien fait aurait été de ne pas prendre ce but.»

Le portier juge que sa «prise de poste» n’a pas été trop compliquée car il a «l’habitude de jouer avec les mecs» et que le court laps de temps entre le départ de Landreau et le match de Sochaux lui a été profitable. Ses coéquipiers le reconnaissent la semaine a été compliquée. «Ce n’est pas la meilleure manière de préparer un match», concède Debuchy, la mine grise, touché par l’absence son ami Landreau. «La semaine a été agitée bien évidemment. L’équipe a forcément été perturbée, constate le capitaine Rio Mavuba. Ça touche les mecs de l’effectif. Chacun réagit comme il veut, il faut le respecter. Ce n’est pas un moment anodin dans notre saison, c’est important. Mais je respecte la décision des deux parties.» Garcia lui se félicite de la mobilisation de son effectif, du visage de «compétiteur» affiché et se tourne vers les prochains matchs du Losc plutôt que de ré-évoquer les événements de la semaine.