Ben Yedder fait appel de sa sanction pour «se donner la chance d’intégrer l'équipe de France»

FOOTBALL Suspendu jusqu'au 31 décembre 2013, l'attaquant du TFC ne veut pas jouer pour la Tunisie...

A.M.

— 

L'attaquant toulousain Wissam Ben Yedder, le 25 novembre 2012, contre Lyon.
L'attaquant toulousain Wissam Ben Yedder, le 25 novembre 2012, contre Lyon. — PASCAL PAVANI / AFP

«J’ai conscience d’avoir commis une erreur, et je l’assume». L’attaquant toulousain Wissam Ben Yedder, suspendu d’équipe nationale jusqu’au 31 décembre 2013, a décidé de faire amende honorable. Dans une interview à l’Equipe, qui avait révélé la sortie nocturne de quelques espoirs entre deux matchs importants contre la Norvège, Ben Yedder peut difficilement être plus clair. S’il a fait appel de sa suspension (comme M’Vila, suspendu lui jusqu’au 30 juin 2014), c’est parce qu’il est «prêt à faire tout ce que la commission d’appel souhaite pour tenter d’alléger ma sanction» et qu'il veut «se donner la chance d'intégrer l'équipe de France».

La suspension infligée par la FFF n’est donc pas de nature à le faire choisir la Tunisie comme équipe nationale, lui qui en avait le choix.  «Je suis Tunisien-Français. Je suis fier de mes deux pays, mais j’ai goûté au maillot de l’équipe de France, j’aimerais y regoûter. Je n’ai jamais eu la chance de jouer pour le maillot bleu, ça me tient à cœur». Pour cela, il devra continuer à marquer (9 buts en 13 matchs de L1). Et espérer un peu de clémence sur son cas.