Danone

Local, nature, anti-gaspi : de nouvelles tendances pour notre assiette

Alimentation Encouragées par le confinement, de nouvelles tendances alimentaires s'imposent chez les consommateurs

Jean Sallet - 20 Minutes Production

— 

Un producteur soucieux de notre environnement
Un producteur soucieux de notre environnement — Getty

C’est une conséquence inattendue du confinement. Guidés par une envie de transparence et de proximité, mais aussi par la volonté de soutenir des filières agricoles privés de débouchés, de nombreux Français se sont tournés vers des sources locales d'approvisionnement. Livraison de produits de producteurs, emplettes dans les rayons « régionaux » des supermarchés, voire même achats à la ferme, ces pratiques ont changé les assiettes des consommateurs. Est-ce que cette tendance pourrait s’imposer après la pandémie ? Selon une étude réalisée mi-avril par OpinionWay pour l’ONG Max Havelaar, 80% des Français souhaiteraient consommer plus « responsable » après le confinement, en optant notamment pour des produits locaux. Sur le terrain, les initiatives s’organisent donc pour répondre à cette nouvelle demande. Citons-ici la mise en ligne de cartes interactives pour connaître les lieux de vente de produits régionaux près de chez soi ou encore la décision de plusieurs enseignes de grande distribution de proposer 100% de fruits et légumes français dans leurs rayons (asperges...) durant le confinement.

Vérifiez la naturalité de votre assiette

Autre tendance du moment chez les consommateurs : la recherche d'aliments plus naturels. Comment faire pour avoir une assiette plus « propre » ? Le premier conseil consiste à se mettre ou se remettre aux fourneaux. En cuisinant soi-même ses repas, on maîtrise en effet sa liste d’ingrédients et ses sources d’approvisionnement. A l’heure de choisir vos recettes, privilégiez les légumes et fruits de saison, en optant prioritairement pour des produits de votre région. Evidemment, tous les consommateurs n’auront pas le temps - ni parfois l’envie - de passer plusieurs heures par semaine en cuisine. Heureusement, les produits transformés peuvent aussi avoir des qualités naturelles. À condition de bien les choisir et donc d’être vigilant sur leur composition. Pour ne pas se tromper, des applications comme Yuka, BuyOrNot ou Open Food Facts permettent de scanner vos produits en rayon pour repérer des ingrédients indésirables. Et vous pouvez aussi vous appuyer sur le système de notation Nutriscore visible sur les emballages.

Eviter le gaspillage alimentaire

Enfin, l'anti-gaspi constitue la dernière tendance forte du moment en matière d'alimentation. Près de 10 millions de tonnes de produits alimentaires sont gaspillés chaque année en France. Au sein de ce total, plus de 1,2 millions de tonnes concernerait de la nourriture encore consommable. Pour sensibiliser à ce gâchis, le Ministère de l’Agriculture et de l’alimentation organise, le 16 octobre, la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. Un défi à la portée de tous puisque des solutions simples existent aujourd’hui pour alléger nos poubelles de cuisine. Comme par exemple éviter les achats inutiles, optimiser le rangement de son frigo, congeler les denrées non consommées ou même s'équiper d'un composteur à domicile. Cette lutte contre le gaspillage concerne également les grandes entreprises. Même si seulement 3% de yaourts sont gaspillés, la marque Danone s'engage par exemple cet automne avec l'initiative Solidarité Gariguette 2020 : un yaourt solidaire et 100% français. Producteurs, distributeurs et consommateurs : l'anti-gaspi c'est l'affaire de tous.

 

Ce contenu a été réalisé par 20 Minutes Production, l'agence de contenu de 20 Minutes, pour Danone