Nexity

Crédit immobilier : les garanties en cas de perte d’emploi

Immobilier En période de chômage, certains propriétaires craignent de devoir céder leur logement. Bonne nouvelle : des solutions existent pour se protéger d’une telle situation…  

Baptiste Roux Dit Riche - 20 Minutes Production
— 
Les assurance perte d'emploi permettent aux salariés de s'assurer un revenu en cas de chômage.
Les assurance perte d'emploi permettent aux salariés de s'assurer un revenu en cas de chômage. — Getty Images

C'est la crainte numéro une de nos compatriotes. Au printemps 2018, près de 40% des Français interrogés citaient spontanément le chômage comme leur première préoccupation pour l'avenir (baromètre Ipsos de printemps 2018). Une appréhension d'autant plus grande chez les propriétaires. Ceux-ci peuvent en effet être inquiets de ne pas pouvoir honorer les mensualités de leur crédit bancaire en cas de perte d'emploi. C'est votre cas ? Sachez que la plupart des organismes bancaires proposent aujourd'hui des services d'assurances perte d'emploi. « Ces dispositifs apportent une protection intéressante, explique Alexandre Benderouiche, Directeur des Opérations chez Nexity Solutions. Etant donné l'instabilité du marché de l'emploi, ces produits méritent d'être étudiés par les futurs propriétaires. »

Souscrire une assurance perte d'emploi 

Bien que généralement facultative, les banques peuvent imposer la souscription à une assurance perte d’emploi. En échange de mensualités, elle couvre l'assuré pour le remboursement de son prêt immobilier lors d'une période de chômage. Avant de souscrire, soyez vigilants aux conditions de ce type de service. Non obligatoire, l'assurance perte d'emploi est en effet réservée aux salariés en CDI qui disposent déjà d'une certaine ancienneté dans leur entreprise (généralement entre six mois et un an). Dans le même esprit, les assureurs fixent la plupart du temps une limite d'âge (comprise entre 55 et 65 ans).

Des garanties pour les logements neufs

À côté des assurances bancaires, d'autres formes de protection contre la perte d'emploi existent pour les propriétaires. Citons-ici la garantie Protection Revenus de Nexity, une prestation offerte pour tous les primo-accédants dans le neuf. Les conditions : avoir moins de 60 ans, être résident fiscal, exercer une activité professionnelle en CDI au moment de l'adhésion et ne pas avoir été propriétaire de son logement dans les deux années qui précédent sa signature. « Dès le passage chez le notaire, la Protection Revenus assure pendant sept ans aux primo-accédants dans le neuf, un revenu en cas de chômage à l'initiative de l'employeur, précise Alexandre Benderouiche. Cette garantie permet à l'acquéreur et au co-acquéreur de percevoir une indemnité pouvant aller jusqu'à 500€/mois et ce pendant un an, renouvelable une fois. » De quoi rassurer et offrir des garanties supplémentaires à des ménages qui hésiteraient encore à sauter le pas de l'accès à la propriété.

Ce contenu a été réalisé par 20 Minutes Production, l'agence contenu de 20 Minutes, pour Nexity