VIDEO. Des images d'un prototype de console créé par Nintendo et Sony font surface

JEUX VIDEO Des doutes sur l'authenticité de la machine restent à lever...

M.C.

— 

Un prototype de console, fruit d'une collaboration entre Sony et Nintendo, aurait été retrouvé aux Etats-Unis.
Un prototype de console, fruit d'une collaboration entre Sony et Nintendo, aurait été retrouvé aux Etats-Unis. — Reddit/Analogueboy

Si ne s’agit pas d’un canular, c’est le genre de nouvelle qui place automatiquement des étoiles dans les yeux des nostalgiques des jeux vidéo du siècle dernier. Un Américain a posté jeudi sur internet des photos d’un prototype de console des années 1990, fruit d’une collaboration entre les vieux rivaux nippons Nintendo et Sony.

Qu’est-ce que c’est ?

Cette console, qui est une Super Nintendo dotée d’un lecteur de CD, est le résultat d’un partenariat passé en 1988 entre Nintendo et Sony. Mais le produit, qui aurait permis de jouer avec des jeux Super Nintendo sur cartouche et sur CD-ROM, n’a jamais vu le jour. Un prototype a été présenté en mai 1991 au Consumer Entertainment Show (CES), mais le lendemain, Nintendo, qui négociait secrètement avec Philips, annonce qu’il décide finalement de faire affaire avec le constructeur néerlandais. Au final, seuls 200 prototypes de la « Play Station » auraient été fabriqués, et leur destruction aurait été ordonnée. Sony se lance de son côté dans la fabrication de sa propre console, la PlayStation, qui sortira en 1994.

Comment la machine est-elle sortie de l’oubli ?

Aucune photo de cette machine n’avait jamais été diffusée. Jusqu’à jeudi. Un Américain nommé Dan Diebold affirme avoir retrouvé l’un de ces prototypes dans le grenier de son père, en expliquant ainsi sa provenance : dans les années 2000, l’homme aurait travaillé comme agent de maintenance pour l’entreprise Advanta Corporation, dirigée à l’époque par un certain Olaf Olafsson, ancien président de Sony Interactive Entertainment, une entité créée en 1991 pour développer et lancer sur le marché la PlayStation.

Quand l’entreprise Advanta a fait faillite en 2009, le père de Dan Diebold aurait reçu l’ordre de se débarrasser d’une quantité de matériel entreposé dans ses locaux. Il aurait alors récupéré la précieuse console.

A quoi ressemble-t-elle ?

A l’avant de cette boîte jaunie, deux prises pour brancher des manettes identiques à celle de la Super Nintendo, mais qui portent l’inscription « Sony », « Play Station » sur le devant, et « Nintendo Super Famicom [le nom japonais de la Super Nintendo] » gravé dans le plastique à l’arrière. Sur le dessus de la console, un port où l’on enfonce les cartouches Super Nintendo. On peut lire sur la cartouche de la photo l’inscription manuscrite en japonais « Démo » ainsi qu’une date : 6 octobre 1992.

Info ou intox ?

Cette découverte incroyable pose des questions légitimes sur son authenticité. Une rumeur qui a couru sur plusieurs sites francophones faisait état d’un « fake », réalisé par la moddeuse belge Vadu Amka. Contactée par le site Gameblog, celle-ci reconnaît qu’il pourrait s’agir d’un modèle customisé mais dit ne pas en être l’auteure. Pour en savoir plus, il faudra sans doute attendre quelques heures/jours : Dan Diebold déclare à Polygon son intention d’acheter un cable pour brancher la console, et peut-être, ainsi, révéler à la planète entière le contenu de la bête.