«20 Minutes» a testé les nouveaux emojis Facebook dans la vraie vie virtuelle

REVOLUTION Facebook abandonne l'idée d'un bouton «J'aime pas» et teste actuellement six emojis pour réagir aux statuts...

Annabelle Laurent et Benjamin Chapon

— 

20 Minutes a testé les nouveaux emojis Facebook
20 Minutes a testé les nouveaux emojis Facebook — DR

Voilà maintenant six ans qu’on balance des «j’aime» à tour de bras, il était temps que ça cesse. Certains espéraient un bouton «J'aime pas». A la place, Facebook a annoncé jeudi le lancement de «Reactions», soit six nouveaux emojis devant permettre de réagir aux statuts de vos amis à l’aide d’une palette d'émotions plus large. Au traditionnel pouce levé s’ajoutent notamment une sorte de Yahou, un cœur ou encore un petit bonhomme chagrin.

Actuellement testée au Portugal et en Espagne, la fonction devrait être étendue au reste du monde si les réactions sont positives. Auquel cas ce serait… la révolution. Rien de moins. Un cataclysme sur nos vies sociales. Un petit pas pour les emojis, un grand pas pour la communication entre les hommes. 

Meet the new Reactions.

Posted by Mark Zuckerberg on Thursday, October 8, 2015


20 Minutes a testé ces emojis sur les statuts de ce bon vieux Julien Yauleau. Notre conclusion experte: ces petites choses vont nous permettre d'exprimer davantage... mais en cachant toujours aussi bien le fond de notre pensée.

1. Ses vacances

Vous pensez: «Cette photo apparaît sur l’ordinateur de mon bureau moche dans un open-space moche entouré de collègues moches. Il pleut. Il grêle. L’humanité est contre moi. Il ne mérite que ma haine. Et un mojito bien dégueulasse.»
L'emoji: 

Vous pensez: «J’aime Bora-Bora, les dauphins et les mojitos. En aucun cas l’auteur de ce post. Il faudrait un nouvel emoji.» 
L'emoji:

 


Vous pensez: «Instinctivement, il mériterait des insultes. Mais un like fait de moi une personne civilisée.»
L'emoji: 

 

2. Son portable perdu 

Vous pensez: «Le pauvre. Pas de téléphone, l’angoisse ultime. Cœur bisous.»
L'emoji:


 

Vous pensez: «Donc le mec n’a même pas iCloud pour sauvegarder ses contacts.»
L'emoji:

 

 

Vous pensez: «Mais quel immense boulet. Ça fait jamais que la troisième fois en un an. Dire que je suis ami avec cette personne, même virtuellement c’est trop. Heureusement qu'il n'a pas mon numéro.»
L'emoji: 




3. Son post engagé


Vous pensez: «Euh... Il va se calmer? Bon je vais le soutenir pour sa cause toute pourrie.»
L'emoji :




Vous pensez: «On est d'accord, les ours polaires valent mieux que nos amis virtuels.»
L'emoji :




Vous pensez: «Dis le mec qui prend l’avion quatorze fois par an pour «faire un break avec l’air vicié de Paris»»
L'emoji :





4. Sa rupture

Vous pensez: « Et un pote célibataire de plus pour les soirées bières, pizzas, foot, un»
L'emoji:




Vous pensez: « Je connaissais pas sa radasse de copine mais c'est une excellente nouvelle  »
L'emoji: 

 


Vous pensez: « Mais quel malaise, pourquoi il raconte sa vie ce sociopathe exhibitionniste. »

L'emoji :





5. Son nouveau boulot 

Vous pensez: «CDI en 2015 pour une personne de moins de 30 ans = like automatique. Un de mes grands principes.»
L'emoji:


Vous pensez: «Il a l’air heureux avec tous ces iiiii. On va se joindre à lui.»
L'emoji:

Vous pensez: «Je suis censé les prendre avec qui maintenant, mes apéros de 16h à bitcher sur tous ces salariés-moutons-aliénés qui ne savent pas ce que c’est que d’être LIBRE?»
L'emoji:


6. La mort de Pépette


Vous pensez: 
«Ah ? Il avait un chat ?». 
L'emoji:

Vous pensez: «Idéal pour le consoler et le choper au passage. C'est MON moment.» 
L'emoji:

Vous pensez: «Que cette saloperie qui a filé mes collants 80 deniers brûle à tout jamais dans l’enfer des chats.»
L'emoji:



7. Son déménagement 


Vous pensez: «OK pour venir picoler à la crémaillère. Pas OK pour me péter le dos un samedi matin à trimballer sa collection de BD sur six étages. Faut que je trouve un alibi.»
L'emoji:

Vous pensez: «Il croit sérieusement qu'il va économiser 2000 balles de déménageurs en nous payant 3,70 euros de croissants?»
L'emoji:

Vous pensez: «Et la blague sexiste, il la fait passer avec des croissants aussi? Mais quel connard depuis que sa copine l’a lourdé.»
L'emoji:


8. Son statut «juridique» 

Vous pensez: «Et un de plus tombé dans le panneau de ces statuts qui servent à rien. Zuckerberg, fais quelque chose, stoppe l'épidémie.»
L'emoji: 

Vous pensez: «Cool pour lui. Ça va le protéger de rien du tout, mais cool pour lui.»
L'emoji: 

Vous pensez: «Mais qu’il la ferme, qu’ils la ferment tous avec leurs statuts inutiles ou je poste une fausse photo de vacances à Bora Bora pour les punir tous.»
L'emoji: