Les mobinautes surfent de plus en plus sur les réseaux sociaux

WEB Les audiences mobiles de Twitter et LinkedIn ont plus que doublé en un an sur les cinq principaux marchés européens...

Anaëlle Grondin

— 

Un utilisateur surfe sur son smartphone.
Un utilisateur surfe sur son smartphone. — VALINCO/SIPA

En France, Allemagne, Italie, Espagne et au Royaume-Uni, Facebook, Twitter ou encore LinkedIn sont aujourd’hui beaucoup plus consultés via les téléphones mobiles qu’en 2010, selon une récente étude de comScore. Sur ces cinq marchés européens, l’audience des réseaux sociaux mobiles a augmenté de 44% au cours de l’année passée avec «55,1 millions de mobinautes ayant accédé à des sites de réseaux sociaux» depuis leurs portables en septembre dernier (soit 23,5% de l’audience totale mobile).

Les usages de Twitter (8,6 millions de mobinautes en septembre 2011) et de LinkedIn (2,2 millions) ont plus que doublé, à respectivement +115% et +134%. Facebook, qui est le leader sur le marché (39 millions), a également vu son audience mobile progresser  (+54%). «Etant donné que la base de visiteurs de Twitter est beaucoup plus petite, le réseau social a plus de chance de progresser plus rapidement que Facebook. En analysant les données absolues, on voit que Facebook a gagné 13,7 millions de nouveaux mobinautes par rapport à l’année dernière, alors que Twitter en a gagné 4,6 millions», indique Blandine Silverman, directrice des solutions mobiles sur comScore France, contactée par 20 Minutes.

«Une réelle volonté de partager des informations ‘en chemin’» 

Pour elle, cette progression globale de l’audience des réseaux sociaux mobiles s’explique par «l’adoption accrue des smartphones». «Les réseaux sociaux sont clairement intégrés dans nos habitudes et modes de vie. Le public a développé une réelle volonté de partager des informations ‘en chemin’ comme des photos tout juste prises par exemple, chose désormais beaucoup plus facile à faire depuis que les smartphones existent», explique Blandine Silverman.

La raison pour laquelle un service donné est plus utilisé qu’un autre dépend évidemment de sa notoriété auprès du public mais peut également «varier en fonction de différents facteurs, comme l’accessibilité (par exemple, les applications gratuites, les sites optimisés pour le mobile) ou le marketing mis en place par les constructeurs, qui communiquent de plus en plus sur les réseaux sociaux», affirme Blandine Silverman. La directrice des solutions mobiles de comScore donne deux exemples: «On a vu cette année HTC lancer un téléphone ayant une touche ‘F’, permettant à l’utilisateur de se connecter directement à Facebook. Orange a également lancé un partenariat avec Facebook sur 15 pays. Tout cela contribue à l’engouement des mobinautes à utiliser davantage les réseaux sociaux».

>> Et vous, consultez-vous les réseaux sociaux depuis votre téléphone? A quelle fréquence? Aimez-vous partager avec vos amis ‘en chemin’? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.