16 semaines de cabane pour ne pas avoir communiqué son mot de passe

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Un jeune homme britannique a été condamné à seize semaines d’emprisonnement après avoir refusé de donner à la police le mot de passe protégeant l’accès à son ordinateur. Dura lex sed lex. Quant aux policiers en charge de l’affaire ils tentent toujours de cracker le fameux mot de passe. En vain.

Oliver Drage, 19 ans, avait été arrêté en mai 2009, dans le cadre d'une enquête sur d’éventuels abus sexuels sur mineur. Pas lol, d’accord. Sauf que les enquêteurs n’ont pas réussi à l’inculper ni à prouver son éventuelle implication dans de tels faits. Bon sang, mais c’est bien sûr ! Et si on disséquait le contenu de son PC portable ? A l’attaque secrète de l’UC pour en percer la substantifique moelle. Ni une ni deux, les enquêteurs ont voulu faire parler la bête. Problème, impossible d’accéder au contenu. Bad luck guys.

Oui, Oliver Drage avait bloqué son accès via un mot de passe fort de 50 caractères via un logiciel protégeant l’accès à ses données (ce qui ne prouve rien non plus quant à une hypothétique implication dans les faits…). Les policiers lui ont demandé ce fameux password. Réponse négative du jeune homme ou no way dans le texte originel. Conséquence ? Une violation à la loi et une peine de prison de 16 semaines infligée par le tribunal de Preston Crown Court, Liverpool.

Quant aux experts de la police britannique, ils tentent toujours de pénétrer dans le PC. Quid au bout des seize semaines de cabane ? Mystère. A l’ombre, Oliver Drage ne doit pas franchement rire quand même…

Source : [Gizmodo]