Matériel

©2006 20 minutes

— 

Laisser passer le train du GPS ? Pas question pour Packard Bell

Avec son GPS 400, le fabricant de PC fait son entrée sur le marché des systèmes de guidage portables

Un marché très disputé, avec 15 constructeurs et 50 modèles déjà présents

Et en pleine croissance

Selon l'institut Gfk, les ventes de GPS portables pourraient atteindre 550 000 pièces cette année en France, plus du double des chiffres de 2005

A l'essai, le GPS 400 s'est révélé d'une utilisation très souple

Facile à installer, il dispose d'un écran tactile qui mesure 3,5 pouces (8,9 cm)

Malgré des fonctions lecture MP3 et affichage photos un peu gadget, sa cartographie est limpide et le guidage clair et précis, même si la sensibilité peut parfois lui manquer

Pour se différencier, Packard Bell a surtout choisi d'intégrer la position des 1 000 radars fixes présents dans l'Hexagone

« Cela fait partie des demandes des consommateurs », précise Laurent Savary, chef de produit chez Packard Bell

Un message d'alerte avertit l'automobiliste 500 mètres avant un radar

Regret, le GPS 400 fait abstraction de l'info trafic qui sera intégrée au premier trimestre

Prix de vente, 399 e

Christophe Séfrin