High-Tech

Les robots à la rescousse pour le déminage

Les mines anti-personnel sont une preuve irréfutable que l’homme est un loup pour l’homme. Heureusement, d’autres hommes conçoivent des moyens de lutter contre la folie des premiers. Ainsi l’entreprise qui porte le nom poétiq...

Les mines anti-personnel sont une preuve irréfutable que l’homme est un loup pour l’homme. Heureusement, d’autres hommes conçoivent des moyens de lutter contre la folie des premiers. Ainsi l’entreprise qui porte le nom poétiquement tordu de Humanistic Robots (robots humanistes) a-t-elle conçu un robot capable de nettoyer les champs de mines. Il s’appelle SCAMP:

SCAMP est l’abréviation de Specialized Compact Automated Mechanical-clearance Platform, que l’on pourrait traduire par plate-forme mécanique spécialisée compacte et automatisée de nettoyage. Le robot dispose d’une cage roulante contenant six pistons qui exercent des pressions sur le sol, qu’ils touchent à l’aide de roulettes métalliques capables d’encaisser le souffle d’une mine anti-personnel. La pression exercée est précisément étudiée pour faire détonner toute mine se trouvant enfouie là où appuie la machine.

Core77 explique que l’inventeur --le fondateur d’Humanistic Robots Josh Koplin-- a développé le SCAMP après des voyages en Bosnie, Afghanistan, Cambodge et autre pays. Selon un article paru dans le Philadelphia Inquirer, l’avantage du robot est qu’il peut déminer. 4 km² en une journée, là où un démineur courageux sécurisera deux mètres carrés.

Il y aurait actuellement jusqu’à 100 millions de mines anti-personnel enfouies dans le sol de 85 pays. Alors même à raison de 4 km² par jour, il faudra un bon paquet de SCAMP pour nettoyer tout ça. L’entreprise vient de recevoir 2 millions de dollars du ministère américain de la défense pour pouvoir fournir un matériel de déminage opérationnel d’ici la fin de 2009. [Core77 et Philly.com, avec d'autres belles images]