L’Apple Watch est bien capable de détecter une crise cardiaque chez son porteur, assure une étude

SANTÉ L’accessoire connecté d’Apple a déjà permis d’identifier des pathologies cardiaques chez des utilisateurs

20 Minutes avec agence
Des montres connectées Apple Watch Series 7. (illustration)
Des montres connectées Apple Watch Series 7. (illustration) — Jae C. Hong/AP/SIPA

Un usage bien plus salvateur qu’on ne le pensait. Selon une récente étude, l’Apple Watch serait capable de détecter une crise cardiaque survenant chez son porteur, rapporte Phonandroid.

L’étude, menée par des chercheurs américains et publiée le 4 août dernier dans le Texas Heart Institute Journal, confirme cette capacité médicale de la montre connectée d’ Apple. Les modèles allant de la Series 4 à la Series 7 sont concernés, en raison des capteurs qu’ils possèdent.

Plusieurs vies déjà sauvées

En effet, les capteurs d’électrocardiogramme (ECG) enregistrent la fréquence cardiaque du porteur. Les chercheurs confirment que la détection d’une crise cardiaque (ou infarctus du myocarde) peut être ainsi faite à un stade très précoce, dès l’apparition des premiers symptômes.

L’étude fait suite à plusieurs incidents dans lesquels l’Apple Watch de la victime a permis soit son sauvetage, soit le diagnostic d’une maladie jusqu’ici invisible. Selon les scientifiques, les capteurs ECG de la montre connectée devraient aussi bientôt être capables de détecter l’insuffisance de la pompe du cœur, une autre maladie cardiaque.

L’accessoire high-tech ne peut évidemment pas suffire pour diagnostiquer une telle maladie. Si l’Apple Watch peut alerter sur une insuffisance ou une anomalie cardiaque, celle-ci doit être confirmée par un médecin, qui dispose d’outils bien plus précis pour les mesurer.