L'Europe aura Windows 7 sans Internet Explorer

CONCURRENCE Microsoft l'a annoncé, pour satisfaire les autorités de l'UE...

Philippe Berry, à Los Angeles

— 

La réponse de Microsoft face aux accusations «d'abus de position dominante»? Proposer une version de Windows 7 «spéciale» pour l'Europe, baptisée «7 E», dépourvue d'Internet Explorer 8.

«Nous nous engageons à rendre Windows 7 disponible en Europe en même temps qu'il sera lancé dans le reste du monde (le 22 octobre, ndr), mais nous nous devrons aussi nous conformer aux règlements européens sur la concurrence en lançant ce produit», indique le directeur juridique adjoint de Microsoft, Dave Heiner.

 

L'Union, qui a réagi jeudi soir, arque un sourcil. Elle dit qu'elle rendra bientôt ses conclusions sur l'enquête antitrust visant le géant du logiciel. Mais si la conclusion était que Microsoft a agi de façon abusive en intégrant Internet Explorer à Windows, et ce depuis 1996, «les remèdes potentiels seraient de permettre un choix de navigateurs, pas que Windows soit fourni sans aucun navigateur», souligne la Commission.

 

Selon Cnet, les constructeurs (les HP, Dell, Asus, Lenovo etc) auront cependant le choix, comme c'est déjà le cas, d'intégrer IE8 ou tout autre navigateur. En revanche, si quelqu'un achète Windows 7 en boîte, ce dernier sera donc tout nu (et l'utilisateur devra installer un navigateur via un cd ou une clé usb, ou utiliser l'explorateur de fichiers comme navigateur –à vérifier si cela marche toujours sous Vista/Win7)

 

Le plus ironique dans l'affaire, c'est qu'il n'y a jamais eu autant de concurrence (depuis la fin de Netscape) sur le marché des navigateurs. En Europe, FireFox3 a dépassé les 35% en avril («seulement» 50% à toutes les versions d'IE cumulées). Et entre Chrome, Safari ou Opera, Microsoft a été contraint de proposer des innovations avec IE8.

L'UE, de bonnes intentions, mais de mauvais résultats?