Project Natal «sûrmement pas disponible avant 18 à 24 mois»

INTERVIEW François Ruault, directeur de la division «Entertainement» chez Microsoft France, discute du projet dévoilé à l'E3...

Propos recueillis par Selim Miled

— 

De notre envoyé spécial

Lundi, Microsoft dévoilait en ouverture du salon du jeu vidéo de Los Angeles son Project Natal, qui permet via des caméras de suivre les mouvements du joueur dans l'espace, et de reconnaître ses expressions vocales et faciales. Pour nos premières impressions, c'est ici. Ci-dessous, l'entretien avec François Ruaut directeur de la division «Entertainement» chez Microsoft France.
 

Peu de détails ont été communiqués sur Natal. A quel point est-il prêt à être commercialisé?
La date de commercialisation reste à déterminer, mais ce ne sera sûrement pas avant 18 ou 24 mois. Les studios viennent de recevoir les kits de développement et vont pouvoir commencer à travailler avec ce nouvel outil, mais il faut du temps pour créer des jeux.

Cela nous amène donc à l’horizon 2011, la Xbox 360 aura plus de cinq ans à ce moment-là. Habituellement, c’est la durée de vie d’une console avant l’arrivée de la nouvelle génération. Microsoft compte-t-il casser ses habitudes?
En effet, vu l’investissement que représente l’achat d’une console, nous ne voulons pas forcer le client à changer de produit régulièrement. Des améliorations matérielles et logicielles telles que nous en proposons permettent de mieux capitaliser son produit et arrangent aussi bien le consommateur que le constructeur. En cette période de crise, il s’agit d’une révolution importante.

Une Xbox360 qui dure donc, et veut prendre une place centrale dans le salon, avec la carte de de la convergence...
Le but est de proposer un outil qui ne soit pas à usage spécifique. Le client ne doit pas avoir à acheter une multitude de produits onéreux quand on a la possibilité de tout centraliser dans une machine. Le jeu, la vidéo à la demande, prochainement la musique en streaming gratuit, Facebook, Twitter, ainsi qu’une compatibilité poussée avec le prochain Windows 7... Si c’est réalisable et accessible, pourquoi s’en priver?